Pappa al pomodoro

Cette recette, c’est l’oeuvre de Giorgia Eugenia Goggi que j’ai adapté un peu à ma sauce. Je suis Giorgia depuis déjà pas mal de temps sur Instagram, elle est chef à la Masseria Moroseta, là où nous devions être la semaine passée avec ma copine Linda pour un super cours de cuisine ! A défaut d’être sur place, depuis le confinement Giorgia partage plein de bonnes recettes sur le site de la Masseria.

Cette fois-ci je me suis attelée à la (le?) “Pappa al Pomodoro” et c’est un régal ! Prochain test : sa focaccia qui a l’air démente !

Ingrédients :

  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 80g de celeri branche
  • 2 carottes
  • 800g de tomates pelées en boîtes
  • 400g de tomates concassées en boîte
  • 2 c.à.c de concentré de tomates
  • 200g de pain
  • bouillon de légumes
  • 1 bouquet de basilic
  • 1 burrata
  • sel, poivre
  • 1 pincée de sucre
  • huile d’olive

20mins

50mins

Nombre de parts:

Ciseler l’oignon et l’ail finement.
Eplucher et émincer les carottes. Emincer finement le céleri branche.

Dans une casserole, faire revenir l’oignon, et l’ai dans un peu d’huile d’olive. Ajouter au bout de quelques minutes les carottes, et le céleri. Laisser cuire pendant 10 minutes.

Ajouter les tomates et le concentré. Saler, poivrer et ajouter la pincée de sucre. Laisser cuire pendant 25 minutes environ.

Couper le pain en gros morceaux et l’ajouter au mélange de tomates. Ajouter le bouillon de légumes (il faut que l’ensemble de ne soit pas trop sec, et assez imbibé. A vous de juger la consistance que vous désirez).

Laisser cuire pendant 30 minutes à feu doux. Réajuster la consistance avec le bouillon si besoin.
Le pain doit être dissout en petits morceaux et le mélange crémeux. Réajuster l’assaisonnement si besoin.

Servir avec de la burrata, quelques feuilles de basilic, un filet d’huile d’olive.

Ajouter à ma liste
Pappa al pomodoro - Megane Arderighi - megandcook
Pappa al pomodoro - Megane Arderighi - megandcook

Une recette qui sent bon l’Italie !

2 Comments

Shakshuka de poireaux & feta

Pour changer de la traditionnelle shakshuka, j’ai testé une version poireaux / feta inspiré du célèbre chef Ottolenghi dont je suis fan. Je l’ai adapté un peu à ma sauce avec ce qu’on avait à la maison. Ça change et c’est vraiment très bon. Un peu de légumes pour compenser tous les gâteaux de ces derniers jours, entre nous, ça ne fait pas de mal hein !

Ingrédients :

  • 6 poireaux
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 4 oeufs
  • 100g de feta
  • 300g de bouillon de légumes
  • sel, poivre
  • huile d’olive
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1/2 bouquet d’aneth
  • 1 c.à.c de zaatar
  • 1 c.à.c de cumin

20mins

30mins

Nombre de parts :

Laver et émincer les poireaux finement. Emincer l’oignon et l’ail.

Faire revenir l’oignon et l’ail dans un poêle avec un peu d’huile d’olive. Au bout de quelques minutes ajouter les poireaux, le cumin, saler et poivrer. Laisser cuire jusqu’à ce que les poireaux soient tendres.

Ajouter le bouillon de légumes et poursuivre la cuisson en dizaine de minutes.

A l’aide d’une grosse cuillère, creuser 4 puits dans votre poêle et casser les oeufs dans chacun des puits. Saler et poivrer les oeufs.
Ajouter la feta et laisser cuire à couvert pendant 5 minutes : le blanc doit être cuit mais le jaune encore coulant.

Mélanger dans un bol le zaatar avec 1 c.à.s d’huile d’olive, et verser sur la shakshuka. Ajouter les herbes ciselées.

Servir directement dans la poêle !

Ajouter à ma liste
shakshuka poireaux megane arderighi Megandcook
shakshuka poireaux megane arderighi Megandcook

Une shakshuka verte qui change !

3 semaines en Thaïlande – les Iles

Afin de s’évader un peu pendant le confinement, rendez-vous pour le dernier chapitre de notre périple Thaïlandais.

Après notre périple dans le nord, nous descendons dans le sud direction la plage ! Et clairement c’était une étape à laquelle nous avions hâte d’arriver ! Si le début de notre périple était fixé, on s’était laissé notre dernière semaine un peu plus libre pour aviser sur place.

Comment se rendre à Krabi – Aonang Bay ?

Depuis Chiang Mai, on a pris l’avion jusqu’à Krabi, toujours avec Air Asia. Bon par contre là les prix étaient vraiment chers (quasiment 200€ avec notre valise!!), je ne sais pas trop pourquoi. Donc si vous avez le choix privilégiez peut être un autre chemin ou organisez votre séjour différemment. Je vous avoue qu’on avait déjà bouclé tout notre itinéraire, et qu’on ne voulait pas tout bousculer quand on a réservé les avions. Donc on a choisi de rester sur ce qu’on c’était fixé. Peut être que cela diffère selon les périodes.

Où dormir à Krabi ?

Pour nos 2 nuits à Aonang Bay, on a réservé au Aonang Firoe Resort. L’hôtel est construit entièrement sur une colline, en plein milieu de la nature. Vous entendez les oiseaux chanter au petit matin.
On avait une chambre tout en haut, ce qui était plutôt agréable pour la vue. En revanche il faut avoir de bonnes jambes pour monter ou descendre (mais vous avez des navettes disponibles.)

Aonang Fiore Resort
764, Moo 2 Ao Nang, Muang, Krabi 81180, Thaïlande

Que faire à Krabi ?

A Krabi on ressent beaucoup l’influence malaysienne, et la nourriture est complètement différente. J’ai quand même moins eu le coup de coeur que ce qu’on avait pu goûter à Bangkok ou Chiang Mai.

Mais de toute façon, on n’est vraiment pas resté longtemps ici. D’abord parce qu’on nous avait dit que ce n’était pas nécessaire et puis surtout parce que nous recherchions le calme avant tout. Et à Krabi ou plutôt Aonang Bay où nous étions, ce n’était pas vraiment ça.
Du coup pour notre journée sur place on a voulu tenter une excursion en bateau, avec les fameuses 4 îles : Koh Poda, Koh Kai (île du poulet), Koh Tub Island et Koh Mor . On a regardé un peu sur internet et puis j’étais tombé sur cette offre qui indique clairement que l’excursion est réservée à 30 participants maximum.
Instagram vs Réalité, on devait être 50 dans le bateau, et surtout on était loin d’être le seul bateau ^^ C’est très très touristique, je préfère vous prévenir. Bon après les îles sont vraiment jolies. Mais si vous rêvez d’une excursion idyllique, clairement ce n’est pas trop ça.
On a vu qu’il était possible de réserver de long tail boat pour faire l’excursion seule, mais après ce n’est pas le même coût. Je pense qu’il y a moyen de négocier, à voir.
Nous avons bien cramé ce jour là malgré tout, donc pensez à vous protéger !!

Pour les restaurants, je n’ai pas grand chose à vous conseiller, c’était assez dur mais on est allé les 2 soirs au bar « Cha Plu Bar » qui proposait de très bons cocktails !

Direction : Koh Lanta
Comment se rendre à Koh Lanta ?

Si nous sommes allés à Krabi, c’était avant tout pour pouvoir rejoindre Koh Lanta. Depuis Aonang Bay vous avez des speed boat qui vous emmènent en 2h environ. Encore une fois vous pouvez tout réserver sur place la veille, le jour même. On s’est fait avoir sur a dernière île en réservant sur internet (le double du prix sur place).
Une fois arrivés vous devez payer un droit d’entrée de l’île (environ 0,60€) qui sert au nettoyage et à l’entretien.

Où dormir à Koh Lanta ?

A Koh Lanta, nous avons séjourné au Pimalai Resort, un véritable havre de paix. Si bien que nous avons prolongé d’une nuit notre séjour. Nous avons eu un gros coeur pour cette hôtel. Les chambres sont vraiment bien décorées, le lit est hyper confortable, l’accueil est chaleureux. Et mention spéciale pour le petit déjeuner qui est somptueux.
D’autant plus que l’hôtel bénéficie de 2 piscines et du coup 2 endroits pour prendre son petit déjeuner. Je vous conseille la piscine du haut, vous aurez une vue à couper le souffle.
Bref gros coup de coeur, c’était un véritable coin de paradis ! On est très nostalgique de ce lieu …

Si vous ne voulez pas manger à l’hôtel d’ailleurs, il y a un quelques resto dans les alentours, le Same Same but Différent (coup de coeur pour la salade d’aubergines grillées au lait de coco), mais aussi dans le mini centre juste à côté de l’hôtel en face du 7 Eleven (il n’y avait pas de nom) mais le restaurant proposait une carte vraiment sympa, délicieuse et pas très chère.

Les îles - Thaïlande Mégane Arderighi

Que faire à Koh Lanta ?

1. De la plongée ! Mon copain adore la plongée, et il était impensable pour lui de venir en Thaïlande sans en faire. J’avoue que moi j’étais un peu plus frileuse … L’avantage du Pimalai c’est que vous avez un centre de plongée à l’intérieur de l’hôtel : Scubafish, qui est vraiment top ! Mon copain était parti pour passer avec un pote, le PADI. Et de mon côté je me suis motivée à passer mon baptême. Et grosse surprise, j’ai vraiment adoré. Toutes mes peurs (peur du noir sous l’eau, étouffement …) ce sont envolées quand j’ai plongé. La première plongée a été un peu compliquée, j’ai eu du mal à décompresser et mes oreilles me faisaient mal. Mais l’avantage c’est que le baptême comprend 2 plongées, et pour la deuxième c’était clairement mieux ! Pour info j’ai payé environ 180€ mais il faut noté également que j’étais seule avec un moniteur. Bref, si vous avez peur sauté le pas ça vaut vraiment le coup !

2. Faire le tour de l’île en Scooter : ici l’expérience était plus cool que Chiang Mai car clairement la circulation est loin d’être la même. On a surtout exploré le bout de l’île, jusqu’aux villages ravagés par le tsunami. C’est vraiment impressionnant à voir.

3. Profiter de la plage et se reposer ! Bon clairement c’était un peu le but de notre séjour, chiller et se reposer. Vous n’avez pas non plus des millions d’activités, vous avez quand même des cascades et marches, mais nous avons opté pour le repos après la plongée.

Thaïlande - les îles Koh Lanta Megane Arderighi

Direction les plages de sable blanc

Les îles - Thaïlande Mégane Arderighi

Dernier stop : Koh Yao Noi 

Comment se rendre à Koh Yao Noi ?

Pour les derniers jours, on n’avait pas vraiment prévu de programme particulier. En cherchant un peu on a décidé de découvrir l’île de Koh Yao Noi
Vous avez des Speed Boat depuis Koh Lanta, à savoir, là aussi ce n’est pas donné. Compter 30€/personne pour 1h30 de trajet. 
L’anecdote, pour rentrer sur Bangkok, on avait pris un bateau pour aller jusqu’à Phuket pour notre avion. Clairement s’il y a une chose que j’ai appris réserver tout sur place, ne passez pas par itnernet. J’ai payé 30€ alors que les billet sur place étaient à 10€, en sachant que notre bateau a presque eu une heure de retard ^^ Bon ça servira de leçon pour l’avenir ! 

Où dormir à Koh Yao Noi ? 

Il ne nous restait plus que quelques jours de vacances, et du coup j’ai décidé de faire la surprise à mon copain. J’avais réservé 2 nuits au Tree house Villas, une sorte de bout du monde perdu dans la nature. Encore une fois un vrai paradis sur terre ! On avait une villa privée sur la plage avec piscine, bar …
Ce n’est pas donné, il faut compter 300€ pour 2 nuits. Et le gros bémol c’est la nourriture et le petit déjeuner que je n’ai pas trouvé dingue. Surtout que pour se déplacer vous êtes vraiment perdus donc le soir pas trop le choix que de manger là bas.
A noter que pour accéder c’est un peu le parcours du combattant mais croyez-moi vous rigolez bien. 
Une fois arrivés sur l’île, après notre traversée un peu secouée, vous devez payer un  droit d’entrée sur l’île comme pour koh lanta (environ 0,60€)
Puis prendre un taxi pour rejoindre l’hôtel, il faut compter 24€. Attention je vous préviens, la route est vraiment cabossée, c’est un peu Jurassic Park. On a eu le droit à une pluie torrentielle à l’arrivée, croyez-moi ce périple était vraiment mémorable, mais ça nous fait de beaux souvenirs. 
Une fois arrivés à l’hôtel en revanche c’est l’apaisement le plus total. Situé dans le parc national de l’île,  vous pouvez croiser des Hornbill (un peu comme des toucans), ou toutes sortes d’oiseaux. 

Tree House Villas 
หมู่ 4 24/21 Ko Yao Noi, Ko Yao District, 82160, Thaïlande

Les îles - Thaïlande Mégane Arderighi
Les îles - Thaïlande Mégane Arderighi

Et voilà que notre séjour touche à sa fin. Nous sommes repassés 2 jours à Bangkok avant de rentrer en France. Ces 3 semaines sont passées à une allure de dingue et nous on fait un bien fou ! L’année prochaine, (si la situation s’arrange of course), on avait bien envie de repartir à cette période au soleil. Cela permet vraiment de recharger les batteries pour l’hiver …
En attendant prenez bien soin de vous, j’espère que votre entourage se porte bien, et j’espère que ces quelques images vous auront permis de vous évader. 

Salade de pommes de terre, feta et sauce yaourt

Lorsque je vous ai demandé sur Instagram quels ingrédients vous aviez sous la main en ce temps de confinement, pour beaucoup vous m’aviez répondu des pommes de terre ! Et je dois dire que ça tombait bien, puisque il m’en restait quelques unes de côté.

Pour cette recette, clairement un seul mot d’ordre : adaptez-vous avec ce que vous avez à la maison ! Il me restait pas mal d’herbes fraîches, mais vous pouvez mettre celles que vous avez sous la main. Pour la feta vous pouvez la remplacer par du chèvre éventuellement, ou tout autre fromage. Le yaourt grec par du yaourt de soja … Bref n’allez pas faire les courses parce qu’il vous manque un ingrédient, adaptez vous ! Tel est le mot d’ordre de ce confinement 🙂

J’espère que tout le monde continue de bien se porter par ici, je vous dis à très vite !

Ingrédients :

  • 6 pommes de terre
  • 3 gousses d’ail
  • 3 c.à.s de yaourt grec
  • 1/2 bouquet de menthe
  • 1/2 bouquet d’aneth
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1/2 bouquet de ciboulette
  • le zeste d’un citron jaune
  • 80g de feta
  • sel, poivre
  • huile d’olive

20mins

40mins

Nombre de parts:

Commencer par éplucher les pommes de terre et les couper en gros dés. Placer dans un plat allant au four avec 2 gousses d’ail émincées, un filet d’huile d’olive, sel et poivre.

Cuire à 180°C pendant 40 minutes, en remuant de temps en temps.

Ciseler les herbes, mélanger la moitié avec le yaourt et la gousse d’ail émincée finement. Ajouter un filet d’huile d’olive, du sel, du poivre et les zestes de citron. Réserver.

Quand les pommes de terre sont cuites, dresser la sauce yaourt dans un plat, ajouter les pommes de terre puis la feta émietté. Parsemer d’herbes fraîches et d’un filet d’huile d’olive.

Servir aussitôt !

Ajouter à ma liste
Pommes de terre salade - Mégane Ardérighi - megandcook -styliste culinaire
Pommes de terre salade - Mégane Ardérighi - megandcook -styliste culinaire

Rien de plus simple, mais pourtant délicieux !

2 Comments

Velouté d’asperges au lait de coco

Est-ce qu’il y a des amateurs de lait de coco dans la salle ? Clairement à la maison on en est fan, et on en a toujours dans les placards. Après le chou-fleur, la carotte, voilà les asperges !
Suite à un shooting avant le confinement il m’en restait pas mal. Pour changer des asperges salades, j’ai voulu la tester en version velouté glacé.
Avec les rayons de soleil qui frappent à la fenêtre ces derniers jours, c’est le repas idéal. C’est comme un bonbon en bouche, si si je vous assure … Vous m’en direz des nouvelles !

En tout cas, plus que tout, je suis toujours extrêmement ravie quand vous partagez vos réalisations sur Instagram alors n’hésitez pas à m’envoyer vos photos !

Je vous dis à très vite, et surtout prenez soin de vous !

Ingrédients :

  • 1 botte d’asperges vertes
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 400mL de lait de coco
  • eau chaude
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • sel, poivre
  • huile d’olive

30mins

30mins

Nombre de parts:

Emincer l’oignon et la gousse d’ail, et les faire revenir dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive. 
Laver et couper les asperges en morceaux (garder quelques têtes pour la décoration).

Ajouter les légumes à la sauteuse. Saler et poivrer. Laisser mijoter quelques minutes.

Ajouter le lait de coco + un peu d’eau bouillante pour que les asperges soient couvertes à hauteur. Faire cuire pendant 30 minutes.

Mixer afin d’obtenir un velouté bien crémeux, et ajuster l’assaisonnement.

Servir la soupe froide, décorée avec quelques herbes fraîches et les têtes d’asperges.

Ajouter à ma liste
Velouté d'asperges lait de coco - megane Arderighi - megandcook - styliste culinaire
Velouté d'asperges lait de coco - megane Arderighi - megandcook - styliste culinaire

Un velouté glacé tout doux pour réconforter les coeurs

Velouté d'asperges lait de coco - megane Arderighi - megandcook - styliste culinaire

Cookies vegan au caramel de coco

Parce que plus que tout en ce moment nous avons besoin de réconfort, ces cookies sont véritablement addictifs ! Clairement entre nous, les cookies c’est la vie. Ceux là sont vegan à base d’huile de coco et de sucre complet. Vous me direz ce que vous en pensez. J’espère en tout cas que vous allez bien et que vous vous portez bien, prenez soin de vous. On se retrouve très vite pour de nouvelles recettes !

Ingrédients pour les cookies (base de Andrea Sham) :

  • 160g de sucre complet
  • 1/2 c.à.c de sel
  • 70g d’huile de coco
  • 60 mL de lait de soja vanille
  • 190g de farine
  • 1/2 c.à.c de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c d’extrait de vanille liquide
  • 115g de pépites de chocolat
  • 50g de noix de pécan

Ingrédients pour le caramel de coco :

  • 400 ml lait de coco
  • 180 g sucre de coco
  • 1 pincée fleur de sel

20mins

12mins

Nombre de parts:

Préparer les cookies : Mélanger le sucre avec l’huile de coco à l’aide de votre batteur.
Ajouter le lait de soja et l’extrait de vanille, mélanger. Ajouter la farine, le bicarbonate et le sel, mélanger de nouveau.
Terminer par les pépites de chocolat.

Former des boules de pâtes de cookies et les placer au congélateur pendant 1heure (voir une nuit, vous pouvez préparer la pâte la veille).

Avant de cuire, disposer quelques noix de pécan sur chaque cookies. Cuire à 180°C pendant 12 minutes. Laisser refroidir.

Préparer le caramel de coco : Dans une casserole faire chauffer le sucre de coco, jusqu’à ce qu’il prenne la consistance “caramel”. Ajouter la pincée de fleur de sel et bien mélanger.
Ajouter le lait de coco (préalablement mélangé et à température ambiante) en gardant 2 c.à.s de côté. Poursuivre la cuisson quelques minutes afin d’obtenir une consistance bien crémeuse.
Verser dans un bocal et laisser refroidir quelques minutes avant d’ajouter le reste de lait de coco pour ajuster la consistance.

Servir les cookies avec un peu de caramel, déguster aussitôt ! Attention, c’est très addictif !!

Ajouter à ma liste
Cookies chocolat vegan - Megane Arderighi styliste culinaire
Cookies chocolat vegan - Megane Arderighi styliste culinaire

Une dose de sucre et de gourmandises journalières

Cookies chocolat vegan - Megane Arderighi styliste culinaire

Tacos de saumon

Il n’y a rien de plus simple et pourtant ces tacos ont eu un grand succès à la maison ! C’est le repas parfait à manger sur le pouce qui ne vous demandera que peu de temps de préparation.

Vous pouvez bien sûr adapter avec les ingrédients que vous avez dans le placard. Mais ici l’association avocat / saumon et maïs fonctionne divinement bien. Et pour les plus motivés, vous pouvez même réaliser vos tortillas maison ! J’avoue que je ne me suis pas lancée dans l’opération cette fois-ci, ce sera pour la prochaine fois !

Ingrédients :

  • 1/2 avocat
  • 80g de maïs
  • 1//2 oignon rouge
  • 1 citron vert
  • paprika fumé
  • 2 filets de saumon
  • 4 mini tortillas de maïs
  • 3 c.à.s de yaourt grec
  • huile d’olive
  • aneth, menthe, coriandre
  • sel, poivre

20mins

10mins

Nombre de parts:

Couper l’avocat en dés, le saler, poivrer et bien le citronner.
Couper l’oignon rouge en dés.
Hacher les herbes fraîches. Mélanger le yaourt avec un filet d’huile d’olive, les zestes de citron vert, du paprika fumé, du sel, du poivre et les herbes.
Faire griller le maïs à la poêle quelques minutes avec un filet d’huile d’olive, du sel et du poivre.
Faire cuire le saumon à la poêle, pendant 8 minutes environ, jusqu’à ce qu’il soit cuit (vous pouvez ajuster la cuisson selon votre convenance).
Faire chauffer les mini tortillas à la poêle quelques minutes.

Servir les tortillas avec un peu de sauce au yaourt, le saumon cuit, les dés d’oignon rouge et d’avocat, et le maïs. Vous pouvez servir les tacos avec une filet de jus de citron vert.

Ajouter à ma liste
Tacos de saumon - Meg&Cook Mégane Ardérighi
Tacos de saumon - Meg&Cook Mégane Ardérighi

Des tacos au saumon pour la pause dej !

Velouté de chou-fleur au lait de coco et citron

Après les gnocchis, voici le velouté de chou-fleur au lait de coco et citron. Une deuxième recette pour vous donner quelques idées pour cette première semaine de confinement.

Je vous ai déjà proposé le chou-fleur version soupe au gorgonzola, ici on opte pour une variante plus “light” et printanière à base de lait de coco et zestes de citron.

Je n’avais jamais testé cette association, croyez-moi c’est un régal ! Ce velouté est d’un réconfort incroyable.

Vous avez des associations chouchou avec le chou-fleur d’ailleurs ? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire en dessous de l’article avec vos recettes, je me ferai un plaisir de vous lire !

A très vite pour de nouvelles recettes !

Ingrédients :

  • 1 chou-fleur
  • 1 oignon
  • 1 citron
  • 500 mL de lait de coco
  • sel, poivre
  • huile d’olive
  • quelques noisettes pour servir

20mins

30mins

Nombre de parts :

Emincer l’oignon et le faire revenir dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive.
Couper le chou-fleur en fleurettes. L’ajouter à la sauteuse. Saler et poivrer. Laisser mijoter quelques minutes.

Ajouter le lait de coco + un peu d’eau bouillante pour que le chou-fleur soit couvert à hauteur. Faire cuire pendant 30 minutes.

Mixer en ajoutant les zestes de citron, ajuster l’assaisonnement.

Servir la soupe avec quelques noisettes concassées torréfiées.

Ajouter à ma liste
velouté chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon
velouté chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon

Un velouté léger et printanier au chou-fleur !

velouté chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon

Gnocchis de chou-fleur et beurre de sauge

Hello à tous, j’espère que tout le monde va bien par ici malgré les circonstances actuelles du monde quelque peu incertaines et chamboulées … Plus que tout, je vous invite à respecter les mesures prises par le gouvernement afin que chacun puisse retrouver une vie à la normale prochainement. J’ai une pensée particulière à tout le personnel de santé, aux médecins, infirmiers … Mais aussi à toutes les petites entreprises, restaurants, créateurs … pour qui, cette période sera difficile. Sans oublier les personnes âgées, en ehpad / maison de retraite, éloignées de leur famille et leur bien aimé(e) … Sans rentrer dans la psychose je vous invite à prendre soin de vous.

Pour affronter cette période ensemble et pour vous accompagner tous les jours, je vais réfléchir à des recettes simples. En dehors des pâtes, sans trop d’ingrédients, pour vos déjeuners , dîners, goûters pour vous accompagner lors de ce confinement.

Ici, toujours dans ma lancée de recette veggie qui change, j’ai nommé les gnocchis maison, clairement c’est mon petit péché mignon !

J’avais testé la version à la courge qui était un succès . Cette fois-ci j’ai testé la version chou-fleur : où comment faire manger des légumes à vos enfants ! Une fois qu’on y goûte, on est obligé de craquer vous verrez !

Et pour les intolérants au gluten, il est tout à fait envisageable de remplacer la farine de blé par une farine sans gluten 😉 Je vous dis à très vite, et surtout prenez soin de vous !

Ingrédients :

  • 1 chou-fleur
  • 1 jaune d’oeuf
  • 2 tasses de farine (+ pour le façonnage)
  • sel, poivre
  • 1/2 bouquet de sauge
  • 1 gousse d’ail
  • 30g de beurre
  • 1 morceau de parmesan

30mins

15mins

Nombre de parts:

Détailler le chou-fleur en fleurettes et faire cuire à la vapeur pendant 12 minutes. Le passer à l’étamine afin d’éliminer l’eau qu’il contient.
Placer le chou-fleur dans le bol de votre robot. Pulser environ 15 secondes, jusqu’à ce qu’il soit réduit en purée. 

Ajouter le jaune d’oeuf, le sel et le poivre.
Dans un saladier, verser le mélange et ajouter petit à petit la farine. Mélanger à l’aide d’une fourchette, jusqu’à ce que le mélange soit homogène. (Si la texture de la  pâte est encore très collante, ajouter de la farine).

Placer la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Fariner très généreusement le plan de travail et vos mains (sinon la pâte va coller) . Prélever de la pâte a gnocchis et rouler en boudin sur la farine. Couper le boudin en cubes (environ 1,5 cm de côté) puis rouler les cube en boules. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. A l’aide d’une fourchette, strier les gnocchis pour la cuisson.

Faire cuire les gnocchis à l’eau bouillante salée pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les gnocchis remontent à la surface. Egoutter.

Dans un poêle à feu vif, faire fondre le beurre, ajouter la gousse d’ail « tapée » et  la sauge pour les faire infuser. Lorsque le beurre est mousseux, ajouter les gnocchis et les faire dorer pendant 2 à 3 minutes de chaque côté.

Servir chauds, accompagnés de copeaux de parmesan.

Ajouter à ma liste
gnocchis chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon
gnocchis chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon

Des gnocchis de légumes pour les petits et les grands !

gnocchis chou-fleur, Megandcook - styliste culinaire lyon
1 Comment

Chou-fleur façon Tikka Massala

ll y a quelques temps, je vous ai questionné sur Instagram afin d’en savoir plus sur vos envies du moment au niveau des recettes. Et pour la plupart vous aviez envie de recettes à base de légumes de saison, veggie voir vegan. Ni une ni deux je me suis exécutée en cuisine !
Bien que les bourgeons commencent à fleurir, et que nous apercevons au loin le Printemps; j’ai décidé de vous proposer 3 recettes à base de chou-fleur, qui changent.

On commence avec une délicieuse recette de chou-fleur façon Tikka Massala, croyez-moi même si vous n’êtes pas adepte de ce légume à la base, il est difficile de résister. Je les ai servi avec des cheese naan et c’est un pur régal !

Ingrédients pour le chou-fleur Tikka Massala :

  • 1 gros chou-fleur
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c.à.s de garam massala
  • 2 c.à.s rase de cumin
  • 1 c.à.s de graines de coriandre
  • 1 cm de gingembre frais râpé
  • 1 c.à.c rase de piment de cayenne
  • 400g de tomates pelées en boîte
  • 2 c.à.s de concentré de tomates
  • 400 mL de lait de coco
  • 2 c.à.s de yaourt grec
  • huile d’olive
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 2 grosses poignées d’amandes effilées pour servir
  • sel, poivre

Ingrédients pour 8 cheese naan (recette de Sandra) :

  • 500 g de farine de blé 
  • 8 g de levure de boulanger fraÎche
  • 200g de yaourt grec
  • 18 cl d’eau
  • 4 cuillères à soupe d’huile végétale
  • 1 c.à.c de sucre
  • 1 c.à.c de sel
  • Huile d’olive
  • 8 portions de kiri

45mins

1h

Nombre de parts:

Préparer les naans : Dans un grand saladier, mettre la farine, le sel et le sucre. Mélanger puis ajouter l’huile végétale, le yaourt, la levure dilluée dans un peu d’eau tiède puis le reste d’eau.
Pétrir le tout avec votre robot pendant 10 minutes. La pâte doit être souple lisse et non collante (n’hésitez pas à ajouter l’eau si la pâte est dure ou la farine si la pâte est très collante).
Placer le pâton dans le saladier, recouvrir d’un torchon puis laisser lever dans un endroit tiède de votre cuisine pendant 1 heure. La pâte doit doubler de volume.

Dégazer la pâte en la malaxant un peu puis la diviser en 6 boules égales.
Ecraser les portions de kiri à la fourchette.
Aplatir chaque boule à la main puis déposer une cuillère à soupe de kiri au milieu.
Refermer la boule en prenant les extrémités de la pâte puis les rassembler au milieu afin de couvrir la farce pour reformer une boule.
Saupoudrer le plan de travail de farine puis étaler délicatement votre boule garnie en un disque d’environ 20 cm de diamètre à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. 

L’astuce de Sandra pour une cuisson parfaite : à défaut de four tandoor, cuire les naan dans une poêle large munie d’un couvercle.

Dans votre poêle chaude, déposer le naan, couvrir et laisser cuire 5 minutes puis retourner le naan pour le cuire de l’autre face. Le naan va gonfler comme un ballon pendant la cuisson et c’est le signe de la réussite d’un naan parfait.
Badigeonner le naan cuit d’huile d’olive (ou de beurre) puis déguster.
Vous pouvez conserver les naan cuits dans du papier alluminium jusqu’à la dégustation.

Préparer le chou-fleur Tikka Massala : Découper le chou-fleur en fleurettes et le faire cuire à la vapeur pendant 10 minutes. Egoutter et réserver.

Mélanger toutes les épices (y compris le gingembre frais) ensemble et les diviser en 2.

Mélanger le chou-fleur avec le yaourt grec, la moitié des épices et un filet d’huile d’olive. Laisser mariner.

Pendant ce temps, éplucher et émincer l’oignon et la gousse d’ail. Dans une sauteuse les faire revenir dans un filet d’huile d’olive avec le reste des épices. Faire suer à feu doux quelques minutes puis ajouter le chou-fleur. Faire dorer quelques minutes.
Ajouter les tomates pelées, le concentré de tomates et le lait de coco. Saler, poivrer et laisser mijoter 20 minutes à feu doux.

Servir avec de la coriandre, des amandes effilées torréfiées et les naans au fromage.

Ajouter à ma liste
chou-fleur tikka massala - megandcook styliste culinaire lyon
chou-fleur tikka massala - megandcook styliste culinaire lyon

Du chou-fleur qui change !

Connexion

Entrez-ici vos informations pour vous connecter à votre compte.

Mot de passe perdu

Entrez votre email pour réinitialiser votre mot de passe.

Inscription

Je n'ai pas encore de compte :

J'ai déjà un compte :

Inscription

Un e-mail contenant votre mot de passe vous sera envoyé suite à votre inscription.