Enchilladas de patates douces à l’effiloché de poulet

meganearderighi-megandcook-enchilladas3meganearderighi-megandcook-enchilladas4meganearderighi-megandcook-enchilladas

Je suis fan de patate douce sous toutes ses formes : en purée, en frites, en gratin, en soupe, … et j’en passe. Ici je vous propose une version un peu originale qui change !

Cela fait un petit moment que j’ai reçu un nouvel accessoire pour mon Kitchen Aid : le coupe lanières fruits et légumes ! L’accessoire parfait pour réaliser des lasagnes de légumes, ou encore des enchilladas. Pour les amateurs de patates douces, c’est un régal, croyez-moi 🙂

Les beaux jours arrivant bientôt, on recommence à se mettre au vert dans l’assiette. Voici donc une version “healthy” des enchilladas : un peu de poulet effiloché et mariné dans une sauce tomate puis cuit à feu doux, de la mozzarella pour le côté gourmand sur le dessus, on passe le tout au four, et le tour est joué ! Pour tout ce qui est gratin au four, je choisi la mozzarella Galbani, qui donne un rendu parfait et une jolie croûte dorée sur mes plats. Ici, j’ai accompagné d’un guacamole maison et d’un peu de coriandre. Le plat n’a pas fait long feu. En plus de ça vous pouvez très bien le préparer à l’avance et le réchauffer le jour même. Je suis de plus en plus addicte à la tendance du “meal prep”, vous savez, ces plats qu’on se prépare le weekend pour gagner du temps la semaine. Je rentre souvent tard, j’enchaîne le sport après le boulot, et en rentrant, je ne vous le cache pas, je suis souvent envahie par une grande flemme. Avec cette tendance, on gagne du temps, on évite de manger tout et n’importe quoi, et on fait des économies (on dit adieu à deliveroo tous les soirs !!). Ce plat constitue un dîner parfait et complet. Et chez vous, vous êtes plutôt meal prep ou last minute le jour J ?

Ingrédients pour 3 personnes :

  • 1 patate douce
  • 1 boule de mozzarella 
  • 4 blancs de poulet
  • un bouquet de coriandre fraîche 
  • 1 boîte de tomates concassées
  • 2 c.à.c de moutarde
  • 2 c.à.s de vinaigre de cidre
  • 2 c.à.s de cassonade
  • huile d’olive 
  • paprika
  • chili
  • cannelle
  • cumin
  • muscade
  • sel, poivre

NB : ajuster les épices selon vos goûts

Faire mariner le poulet avec les épices.

Dans une poêle avec un peu d’huile, faire revenir l’oignon émincé. Au bout de quelques minutes, ajouter le poulet et bien le faire griller. Ajouter un peu d’eau, puis ajouter le reste des ingrédients.

Cuire à feu doux pendant 1h. Effilocher le poulet.

Eplucher la patate douce, et couper des lanières à l’aide de votre accessoire Kitchen Aid.

Préchauffer le four à 180°C.

Pour le dressage : Ajouter un peu de poulet effiloché sur les lamelles de patate douce étalées sur votre plan de travail. Les rouler en tubes assez fins puis déposer les rouleaux dans un plat allant au four. Recouvrir de la sauce tomate qu’il vous reste de votre poulet.

Couper la mozzarella en lamelles et la déposer sur les enchilladas de patate douce.

Cuire pendant 20 minutes et déguster aussitôt ! Bon appétit !

signature-megandcook

Minis burgers au pulled pork

meganearderighi-megandcook-pulled pork25 meganearderighi-megandcook-pulled pork4meganearderighi-megandcook-pulled pork8 meganearderighi-megandcook-pulled pork7 meganearderighi-megandcook-pulled pork22 meganearderighi-megandcook-pulled pork20 meganearderighi-megandcook-pulled pork19 meganearderighi-megandcook-pulled pork33 meganearderighi-megandcook-pulled pork24 meganearderighi-megandcook-pulled pork16

Avant que le printemps et les beaux jours ne pointent le bout de leur nez, on profite encore des bons plats réconfortants. Et avant de parler pulled pork, on va parler Vins de Bordeaux.

Pour être honnête avec vous, bien que j’adore le vin, je ne suis pas au top du top niveau connaissance oenologique, mais j’essaie de m’informer dès que je le peux et d’élargir mes connaissances au maximum. Sur Internet, lors de dégustations… Je me souviens qu’étant jeune je ne buvais que du blanc, peu à peu avec le temps, les goûts changent et s’affirment un peu plus. Et aujourd’hui je suis passée du côté rouge. J’apprends à associer de plus en plus une bonne bouteille avec un bon petit repas. Ce n’est pas toujours évident de trouver la bonne association, mais on ressent réellement la différence. Du côté des vins de Bordeaux, on observe 3 types de vin rouge :

  • les souples et fruités
  •  les ronds et structurés
  • les puissants et intenses

De mon côté, je vais vous parler du Saint Emilion Grande Réserve 2015 (que vous pouvez même trouver au Monoprix). Ce dernier a des notes de fruits noirs : mûres, myrtilles avec une touche de chocolat. C’est un vin qui se marie très bien avec les viandes en sauce.

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de m’essayer au pulled pork. Un des plats préférés de mon amoureux, je n’ai donc pas hésité une seule seconde. Le pulled pork se marie parfaitement bien avec le Saint-Emilion Grande Réserve 2015. 

Ingrédients pour les mini pains à burger (recette du livre Cantine California) :

  • 25 g de levure de boulanger
  • 30 cl d’eau
  • 550 de farine
  • 50 g de lait en poudre
  • 50 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre pommade
  • 10 g de sel
  •  5 cl de lait + 1 jaune d’oeuf pour la dorure 
  • Quelques graines de sésame

Dans un saladier, émietter la levure et la délayer dans 30 cl d’eau tiède. Laisser reposer une dizaine de minutes.

Verser tous les ingrédients de la recette dans le bol d’un robot (à l’exception du lait pour la dorure), et pétrir le tout pendant 10 minutes, jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois du bol et soit élastique mais non collante. Au besoin, ajouter un peu de farine. Façonner des boules de 50 g. Les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et couvrir de film alimentaire. Laisser lever pendant environ 2 h dans une pièce chaude.

Badigeonner les burgers du mélange lait/jaune d’oeuf et les parsemer de graines de sésame. Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant environ 15 minutes. Laisser refroidir sur une grille avant de les couper pour les garnir.

Ingrédients pour le pulled pork (recette inspirée de Christelle):

  • 1 c.à.s d’huile de tournesol
  • 1 rôti d’épaule de porc de 1 kg (sans os et déficelé)
  • 1 oignon haché finement 
  • 2 gousses d’ail hachées finement
  • 2 c.à.s de vinaigre de vin
  • 140g de concentré de tomates
  • 125 ml de vinaigre de cidre
  • 125 ml de bouillon de poulet
  • 100g de cassonade
  • 1 c.à.s de moutarde Savora
  • 2 c.à.s de sauce Worcestershire
  • 1 c.à.c de chili en poudre
  • 1/2 c.à.c de paprika

Préchauffer le four à 130°C.

Dans une grande casserole allant au four, chauffer l’huile et dorer l’épaule de porc sur tous les côtés. Saler, poivrer, ajouter l’oignon et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit doré.

Dans un saladier, mélanger le reste des ingrédients puis verser la préparation sur l’épaule de porc. Cuire au four, à couvert, pendant 6 heures, en retournant le porc et en l’arrosant de sauce à mi-cuisson.

Retirer la viande du four et l’effilocher à l’aide de deux fourchettes. Mélanger la viande à la sauce pour créer le pulled pork de vos rêves !

Ingrédients pour le coleslaw :

  • 100g de carottes râpées
  • 100g de chou blanc râpé
  • 2 c.à.s de mayonnaise (maison c’est encore mieux !)
  • 2 c.à.s de fromage blanc
  • 1/2 c.à.c de moutarde
  • 1 c.à.c vinaigre de vin
  • sel, poivre

Mélanger tous les ingrédients et réserver.

Pour le dressage des minis burgers : 

Couper les pains en deux et les faire dorer quelques minutes au four à 180°C.

Ajouter un peu de pulled pork (chaud) et du coleslaw, refermer les buns et déguster aussitôt avec un bon verre de Saint-Emilion ! Bon appétit !

signature-megandcook

 

 

NB : Si tu n’as pas envie de cuisiner mais que tu veux quand même un bon verre de vin de Bordeaux, direction Le Fooding avec la Eat Liste de l’hiver à retrouver sur Paris 🙂

Article réalisé en collaboration avec les Vins de Bordeaux, le contenu et les opinions exprimés m’appartiennent.

2 Comments

3 jours à San Francisco

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-188meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-184meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-189meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-175meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-103meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-32meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-31

If you’re going to San Francisco … Dur de revenir à la réalité après un voyage improbable en Californie en plein mois de Janvier. Comme certains ont pu suivre sur Instagram, j’ai eu la chance d’être invitée par l’Office de Tourisme pour découvrir la ville de San Francisco pendant trois jours. Une grande première en Californie pour moi.

Comment se rendre à San Francisco ?

Depuis Paris, les vols sont directs. Nous avons eu la chance de voyager une nouvelle fois avec Air France. Rien à dire, l’accueil et le service sont toujours parfaits. 11h de vol pour l’aller avec deux repas + une collation. Nous avons pu déguster un menu à la carte, cette fois-ci ce n’était pas celui de Jean Imbert, mais le menu signé Lenôtre. Un vrai délice ! Pour information, les menus à la carte sont disponibles sur les vol long courrier en cabines Economy et Premium Economy. Ce jour là au menu :

  • Assortiment d’antipasti
  • Merlu en croûte d’herbes sauce à la citronnelle, mélange de légumes
  • Cantal, gravillon de raisin, jeunes pousses d’épinards
  • Entremet citron, noisette

Le menu était délicieux et très léger, ce qui est appréciable lorsque l’on a un si grand vol, pour éviter d’être trop balonnée !

Menu à la carte Lenôtre : 28€ ou 8 500 Miles Flying Blue

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-3 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-198 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-4

Point météo et décalage horaire

Le climat à San Francisco peut être caractérisé de méditerranéen puisque à la fois les températures hivernales les pluies rappellent le climat méditerranéen, mais l’été est anormalement frais, à cause du courant froid qui coule le long de la côte de la Californie et des brouillards qui se forment dans la baie de San Francisco, qui en été fonctionne comme un climatiseur naturel pour la ville et les zones environnantes.

De notre côté nous avons eu beaucoup de chance au niveau du temps puisque nous avons eu 3 jours de soleil, et très peu de vent.

Côté décalage horaire, il faut compter -9h en hiver par rapport à Paris. Dur dur le premier jour, et un réveil vers 4h tous les matins ^^

Le séjour et mes bonnes adresses à San Francisco 

Durant le séjour, nous avons logé à l’hôtel Méridien, situé dans le quartier du Financial District, autrement dit, le quartier des affaires. La chambre était juste gigantesque ! A l’image des Etats-Unis me direz vous. Nous n’avons pas pu tester le petit déjeuner, et je n’ai pas eu la force de tester la salle de sport non plus ^^

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-38 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-40

Revenons à nos moutons … La Californie du Nord est l’une des régions des Etats-Unis où l’on mange très bien. Il s’agit comme en France de gastronomie et de vrais gourmets, les vins californiens en prime pour accompagner les mets. San Francisco est la ville des Etats-Unis où l’on compte le plus de restaurants par habitant ! Vous aurez donc l’embarras du choix, et la qualité est au rendez-vous

Les ingrédients sont produits localement et majoritairement issus de l’agriculture biologique. San Francisco est le temple de la healthy food. Mais pas que !  L’offre culinaire de la région est très diversifiée grâce au brassage ethnique de l’immigration. Vous trouverez d’excellents restaurants chinois, japonais, vietnamien, Mexicain, …

Parmi les adresses chouchou du séjour, notamment à l’heure du petit déjeuner :

Outerlandssitué dans le quartier Outer Sunset, non loin de la mer, ce resto à la déco brute et bien soignée est une véritable pépite ! Nous avons eu la chance de goûter pas mal de plats de la carte, mais mon best seller restera la tartine à la purée d’amandes ainsi que la gaufre au lait ribot. Un pur délice ! Je voudrais la même chose tous les matins …

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-14 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-46 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-47 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-9 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-12 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-15 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-11
meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-21 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-22 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-23 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-24 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-19
meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-28

Tartine Manufactury : a peine rentrée dans ce lieu baigné de lumière, on sent l’odeur du pain chaud qui sort du four. Ici les tartines sont maîtres, mais pas que ! Le granola est une tuerie. Un petit conseil, arrivez tôt, car comme la plupart des restaurants à San Francisco,  les resto sont souvent blindés.  Alors n’hésitez pas à vous lever tôt, un bon petit déjeuner, ça se mérite !

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-153 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-152 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-155 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-151 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-162 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-168 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-170 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-174

Le deuxième jour nous avons eu droit à un food tour, une première pour moi et croyez moi, c’est bien trop chouette de pouvoir goûter à plein de produits . Nous avons rencontré notre guide au Ferry Building, un ancien terminal de ferries, qui est aujourd’hui la destination des gourmands et des curieux, qui se précipitent sur les étales de poissons frais, sirotent un thé ou achètent une poterie.

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-125 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-132 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-137 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-140 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-128 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-148 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-146

Ici un enchaînement de douceurs et de bonnes choses : tarte aux pommes, cheesecake sucré aux champignons, le meilleur chili du monde, une glace au peanut butter de chez Humphry Slocombe.

Bien sûr nous n’avons pas fait que manger là bas, même si cela occupait une bonne partie de nos journées … ^^

Nous avons eu droit à toute l’histoire du fameux Summer Lover dans le quartier de Haight-Ashbury avec Gilles, un guide français qui s’est implanté à SF et qui propose des visites guidées à pied, à la journée ou demi-journée. N’hésitez pas à faire un tour sur son site pour en savoir plus. Je vous le conseille vivement.

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-84 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-83 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-80

Pour le côté culturel, San Francisco est également bien sûr connue pour la célèbre prison d’Alcatraz, qui est située sur une île dans la baie de San Francisco. C’est un véritable moment d’histoire, et la visite vaut le détour.

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-120 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-122 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-124 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-113 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-114 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-110

Ce fut court mais intense, San Francisco, que tu es belle, j’ai déjà hâte de revenir tester toutes les adresses repérées !

Pour retrouver nos adresses repérées mais pas testées, faute de temps, durant le séjour je vous conseille d’aller faire un tour sur le compte Mapstr d’Emilie qui avait bien travaillé avant le séjour … 😉  A très vite pour de belles recettes Xx 

meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-97 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-101 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-107 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-67 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-61 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-60 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-73 meganearderighi-megandcook-sanfrancisco-75

signature-megandcook

2 Comments

Chili con carne

meganearderighi-megandcook-tarte6 meganearderighi-megandcook-chili-1 meganearderighi-megandcook-tarte8 meganearderighi-megandcook-tarte13 meganearderighi-megandcook-tarte11 meganearderighi-megandcook-tarte12

Me revoilà avec quelques recettes en back up !

Depuis mon voyage à San Francisco, où j’ai goûté l’un des meilleurs chili de ma vie, je rêvais d’en refaire un à la maison ! Et avec les températures fraîches de ces derniers temps, c’est le plat idéal. Le secret ? Plus vous laisserez mijoter ce plat, meilleur il sera ! Il existe une multitude de recettes de chili. Notamment, le  “chili” d’origine ne contient pas de haricots rouges. Voici donc une version “chili façon Meg&Cook” 🙂

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 400g de boeuf haché
  • 500g d’haricots rouges
  • 1 boîte de tomates pelées (480g)
  • 1 boîte de concentré de tomates
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • huile d’olive 
  • piment rouge
  • cumin
  • paprika
  • 1 bâton de cannelle 
  • sel, poivre
  • 1 bouquet de coriandre 

NB : ajuster selon vos goûts la quantité d’épices 😉

Commencer par émincer l’oignon et la gousse d’ail. Les faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les épices, laisser mijoter quelques minutes puis ajouter la viande et les tomates. Laisser mijoter à feu doux pendant 1h30.

30 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les haricots rouges.

Servir avec du riz blanc, du guacamole, un peu de crème fraîche et de la coriandre ciselée … Déguster aussitôt  !

signature-megandcook

Connexion

Entrez-ici vos informations pour vous connecter à votre compte.

Mot de passe perdu

Entrez votre email pour réinitialiser votre mot de passe.

Inscription

Je n'ai pas encore de compte :

J'ai déjà un compte :

Inscription

Un e-mail contenant votre mot de passe vous sera envoyé suite à votre inscription.