Grilled cheese aux myrtilles sauvages

meganearderighi-megandcook-grilled-cheese-myrtillesmeganearderighi-megandcook-grilled-cheese2meganearderighi-megandcook-9 meganearderighi-megandcook-12 meganearderighi-megandcook-1 meganearderighi-megandcook-10

Grilled cheese aux myrtilles sauvages, une recette bien gourmande, comme on les aime !

Totalement improvisé avec un reste de fruit dans le frigo, un peu (beaucoup) de fromage, quelques oignons et le tour est joué ! A manger sur le pouce, ou bien pour un brunch, c’est le sandwich parfait qui te dit que la rentrée et la fin du soleil doré a aussi du bon … #winteriscoming

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 1 oignon 
  • 2 grosses poignées de myrtilles sauvages
  • 60g de brie 
  • huile d’olive 
  • 1 c.à.s de vinaigre balsamique 
  • sel, poivre 
  • 1 pain de campagne 

Commencer par confire les oignons : Eplucher et couper l’oignon en fines lamelles. Le faire revenir dans de l’huile d’olive dans une poêle bien chaude. Une fois qu’il est translucide, ajouter le vinaigre balsamique. Saler, poivrer et faire revenir à feu doux quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit confit. Réserver

Couper 4 tranches épaisses de pain de campagne.

Déposer des lamelles de brie sur une tranche de pain, un peu d’oignons confit, les myrtilles sauvages. Saler, poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive. Refermer avec une deuxième tranche de pain. Huiler les 2 côtés du grille cheese, et le faire revenir à feu doux dans une poêle jusqu’à ce que le fromage fonde.

Recommencer l’opération pour le deuxième sandwich et déguster aussitôt !

monogramme-bleu-HD

5 Comments

Tarte fine courgettes, ricotta & thym citron

meganearderighi-megandcook-tarte courgettes7 meganearderighi-megandcook-tarte courgettes3

Une recette improvisée avec un reste de ricotta fraîche achetée chez mon fromager.

Un combo toujours gagnant : légumes verts / oignons confits / fromage frais ! Et puis, étant donné que c’était bien bon, je me suis dis que c’était bête de ne pas vous partager la recette avant la fin de l’été, non ?

Ingrédients pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 125g de beurre
  • 1 oeuf 
  • sel

Ingrédients pour la garniture :

  • 2 courgettes
  • 1 oignon rouge
  • 1 c.à.c de sucre roux
  • 1 c.à.s de vinaigre balsamique 
  • 300g de ricotta (achetée chez mon fromager)
  • les zestes d’un citron 
  • sel, poivre 
  • huile d’olive
  • quelques brins de thym citron

Préparer la pâte : placer tous les ingrédients dans le bol de votre robot et mélanger. Former une boule, filmer et placer au frigo pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la garniture : Eplucher et couper l’oignon en fines lamelles. Le faire revenir dans de l’huile d’olive dans une poêle bien chaude. Une fois qu’il est translucide, ajouter le sucre et le vinaigre balsamique. Saler, poivrer et faire revenir à feu doux quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit confit. Réserver

Mélanger la ricotta avec un filet d’huile d’olive, du sel, du poivre et les zestes de citron. Ajouter quelques brins de thym citron. Réserver.

Couper les courgettes en fines rondelles à l’aide d’une mandoline.

Préparer la tarte : Etaler la pâte finement (donnez-lui la forme que vous souhaitez, ronde ou rectangulaire) et la faire pré cuire pendant 15 minutes.

Etaler délicatement la garniture à la ricotta sur la pâte, ajouter les oignons confits, les lamelles de courgettes. Saler, poivrer, arroser d’un filet d’huile d’olive, quelques brins de thym citron  et cuire 15 minutes.

Déguster aussitôt !

4 Comments

Gaspacho de courgettes à l’huile d’estragon

gaspacho courgettes - Mégane Ardérighi gaspacho courgettes - Mégane Ardérighi gaspacho courgettes - Mégane Ardérighi gaspacho courgettes - Mégane Ardérighi gaspacho courgettes - Mégane Ardérighi

Le retour des vacances qui rime avec le retour des bonnes habitudes (et des légumes!!).

Avant de partir dans le Sud-Ouest, nous avons eu la chance de manger au restaurant Le Prairial à Lyon. Un très beau cadeau d’anniversaire !

Si j’avais entendu parler de ce restaurant, je n’y avais jamais mis les pieds. Et quelle erreur ! On a été sous le charme, il rentre dans mon top des restaurants à Lyon. Je vous le conseille fortement si vous êtes de passage ici.

Les associations fleurs / herbes aromatiques sont justes magiques. En amuse bouche on nous avait servi un velouté de courgettes jaunes avec une glace à l’estragon. J’ai été sous le charme et j’ai voulu retenter l’expérience à la maison. Bien sûr on est loin de ce que nous avons ce soir là, mais je dois dire que je suis plutôt satisfaite de ce gaspacho. L’association courgettes/estragon est parfaite. Rien de mieux pour faire le plein de légumes pour la rentrée !

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500g de courgettes jaunes
  • 1 oignon rouge
  • bouillon de poulet
  • sel, poivre
  • 1 boîte d’estragon
  • huile d’olive

Emincer l’oignon et couper les courgettes en lamelles.

Faire revenir l’oignon dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Un fois qu’il est translucide, ajouter les courgettes. Saler, poivrer.

Faire revenir quelques minutes puis mouiller à hauteur avec le bouillon. Ajouter quelques brins d’estragon puis cuire environ 15 minutes jusqu’à ce que les courgettes soient tendres.

Mixer la préparation en ajoutant à nouveau des brins d’estragon (selon votre goût), rectifier l’assaisonnement puis réserver au frais.

Pour servir, faire blanchir quelques secondes le reste de l’estragon. Le plonger dans une eau glacée. Egoutter puis mixer avec de l’huile d’olive, jusqu’à obtenir une huile bien verte et  liquide.

Servir le gaspacho accompagné d’un filet d’huile à l’estragon. Bonne dégustation ! Et bon retour aux vacanciers …

monogramme-bleu-HD

2 Comments

Brochettes de crevettes Tex Mex au barbecue

Brochettes de crevettes Tex Mex - Mégane Ardérighi Brochettes de crevettes Tex Mex - Mégane Ardérighi meganearderighi-megandcook--10 Brochettes de crevettes Tex Mex - Mégane ArdérighiQui a dit que le champagne était réservé aux grandes occasions ?

Dans ma famille, il a toujours remporté un grand succès.  Nous n’attendons pas une occasion exceptionnelle pour ouvrir une bouteille (avec modération bien sûr 😉 ).

Car oui, le champagne est avant tout un vin, “Champagne is the new Wine” ! Le champagne ça se boit et ça se partage. C’est un vin qui aime la fête et l’effervescence mais pas uniquement.  Pas besoin de long dîner pour pouvoir déboucher une bouteille. Apéritifs, desserts, et même pique nique (oui oui, ça nous arrive aussi ^^). Le champagne est partout et tout le temps !

Aujourd’hui je m’associe aux Vignerons de Champagne afin de prouver qu’il est
possible de sublimer un moment de partage en famille ou entre
amis simplement en débouchant une bouteille de champagne.

Qui dit été dit barbecue. Et qui dit barbecue dit forcément petit verre d’alcool pour accompagner tout ça (on reprendra le #bikinibody à la rentrée ! ).

Pour changer des classiques et vous montrer que oui,  le champagne se marie avec tout, j’ai voulu casser  les codes. Je vous emmène avec moi au sud-ouest des États-Unis, au Texas , avec de délicieuses brochettes de crevettes marinées.

Et côté bulles on boit quoi ? Ici c’est un champagne Blanc de noirs, au goût acidulé citronné et notes de pomelo, qui se marie à merveille avec le poisson.

Alors, on débouche quelle bouteille au prochain barbecue ?  :p

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 250g de crevettes décortiquées
  • 45 mL de Ketchup
  • 1 échalote
  • 75 mL d’huile d’olive 
  • 45 mL de sauce soja
  • 30 mL de vinaigre de vin
  • 30g de moutarde
  • 15 mL de miel
  • sel, poivre
  • chili en poudre
  • 2 citrons verts 

Ingrédients pour servir : 

  • 3 épis de maïs
  • 1 citron jaune
  • coriandre fraîche 
  • 1 oignon rouge
  • 2 avocats mûrs
  • 1 tomate coeur de boeuf
  • des tortillas 

La veille :

Préparer la marinade pour les crevettes. Mélanger tous les ingrédients liquides ensemble. Ciseler l’échalote et l’ajouter à la marinade. Faire mariner les crevettes et placer au frigo toute une nuit.

Le lendemain :

Préparer le guacamole. Ecraser les avocats à l’aide d’une fourchette. Ajouter un filet de jus de citron et d’huile d’olive. Saler, poivrer.

Couper l’oignon et la tomate en petits dés. Ajouter la moitié de ces derniers au guacamole.

Mettre le reste d’un petit bol. Saler, poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive.

Ciseler la coriandre et l’ajouter au guacamole et à la salsa de tomates. Réserver.

Faire cuire les épis de maïs 15 minutes dans l’eau bouillante salée. Les égoutter puis les faire griller au four sous le grill pendant 15 minutes avec un mélange beurre fondu + coriandre ciselée.

Au barbecue (ou dans une poêle avec un peu d’huile d’olive), faire griller les crevettes de chaque côtés quelques minutes. Servir immédiatement avec le guacamole, la salsa de tomates, les épis de maïs grillés et les tortillas. Le tout accompagné d’un verre de champagne !

Bonne dégustation !

Article réalisé en collaboration avec Les Vignerons de Champagne , le contenu et les opinions exprimés m’appartiennent.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

monogramme-bleu-HD

4 Comments

Carnet de voyage – Islande PART II

meganearderighi-megandcook-islande22

Hello à tous, on se retrouve aujourd’hui pour la suite de notre voyage en Islande !

JOUR 3

Après un copieux petit déjeuner, mention spéciale pour les gaufres au sirop d’érable , nous reprenons la route en direction de Seljalandsfoss, notre première “vraie” cascade.

C’est la première fois que nous nous confrontons à la foule, tout en restant raisonnable bien sûr mais jusqu’à présent nous avions eu l’impression d’être seuls au monde !

Cette cascade de plus de 65 mètres de haut est vraiment impressionnante. Vous pourrez même passer derrière. Attention, ça mouille !! Malgré la grisaille, on en prend plein les yeux (et les cheveux !!).
meganearderighi-megandcook-islande-116meganearderighi-megandcook-islande-118meganearderighi-megandcook-islande-121meganearderighi-megandcook-islande-123meganearderighi-megandcook-islande-124

On continue avec une mini randonnée pour ce rendre à Seljavallalaug, la première piscine municipale d’Islande nichée au coeur des montagnes.

Il faut tourner à gauche sur la route 242, vers Raufarfell lorsque l’on se trouve sur la route numéro 1 en direction de Skogafoss. Il faut ensuite continuer tout droit jusqu’à la piscine de Seljavellir et s’arrêter sur son parking. Il faut marcher en direction du Nord et de la montagne pendant un peu moins de 15 minutes pour arriver jusqu’au bassin. La marche est très facile, vous devez simplement traverser un ruisseau à un moment donné, mais rien de bien compliqué.

Seljavallalaug a été construite en 1923. C’est la plus ancienne piscine du pays. Vous pouvez vous changer directement sur place. L’eau est à 36° environ et le bassin est alimenté par la source chaude qui coule le long d’Eyjafjallajökull, le célèbre volcan Islandais.

meganearderighi-megandcook-islande-128meganearderighi-megandcook-islande-138

On continue la route, avec une deuxième cascade située à quelques pas, celle de Skógafoss se trouvant sur la rivière Skógá. Elle est encore plus belle, je crois que c’est celle que j’ai préféré.

meganearderighi-megandcook-islande26meganearderighi-megandcook-islande-143meganearderighi-megandcook-islande-145

En repartant, ne manquez surtout pas le délicieux Fish and Chips du food truck de Mia’s Country Van (16€ la grosse assiette mais c’est un vrai délice).

meganearderighi-megandcook-islande-149

Le ventre bien rempli, nous prenons la direction du Glacier de Sólheimajökull, un glacier d’une dizaine de kilomètres de longueur constituant une langue glaciaire du Mýrdalsjökull. Il est situé à proximité du volcan-glacier Eyjafjallajökull. C’est aussi pour cela qu’il n’est plus aussi blanc qu’on pourrait l’imaginer, il a été recouvert de cendre noire à la suite de la dernière éruption du volcan en 2010.  C’est l’un des paysages que j’ai préféré. Toute cette glace et ces couleurs, c’est juste sublime.

meganearderighi-megandcook-islande27meganearderighi-megandcook-islande-153meganearderighi-megandcook-islande-160meganearderighi-megandcook-islande-165meganearderighi-megandcook-islande-161meganearderighi-megandcook-islande-162

Nous continuons ensuite en direction de Reynisfjara Beach, la plage de sable noir la plus connue d’Islande, située dans la ville de Vik. En 1991, celle-ci avait été nommée dans le top 10 des plages non-tropicales les plus belles du monde. La grisaille nous a empêché d’en profiter pleinement, mais sous le ciel bleu (si ça arrive ^^), cela doit être magnifique.

meganearderighi-megandcook-islande-166meganearderighi-megandcook-islande-170meganearderighi-megandcook-islande-171

La seule erreur de ce séjour que nous avons pu faire a été de réserver les logements en amont. C’est ce que nous avions lu dans plusieurslivres, mais nous avons joué la sécurité ! Et de ce côté-là, les hôtels / bed&breakfast étaient vraiment hors de prix. Nous avons quand même  trouvé un “compromis” avec l’hôtel de Fosshotel Núpar. Honnêtement, si nous avions pu prévoir que nous annulerions la fin de notre parcours en raison du temps (Hofn pour la fête de la langouste, et Jökulsárlón, la lagune glaciaire à la limite du parc national de Vatnajökull) et que nous n’avions pas réservé, nous aurions repris la route pour trouver un logement  moins onéreux. Le rapport qualité / prix ici n’est vraiment pas bon du tout. L’hôtel était bien mais hors de prix pour les prestations, mais nous n’avions pas vraiment le choix …

La journée avait été intense et nous avons donc dîné au restaurant de l’hôtel (cher mais tout même bon, bien que pas très local), avant de nous écrouler !

JOUR 4

Nous prenons la route de bonne heure, car nous avons une longue route devant nous pour retourner sur nos pas. Plus que deux jours avant de la fin du voyage, on continue de s’émerveiller à chaque seconde, même si le temps n’est toujours pas au rendez-vous.

meganearderighi-megandcook-islande34

Direction le cercle d’Or ! Premier stop à Gullfoss, une succession de deux chutes d’eau d’Islande situées sur la rivière Hvítá . Si vous avez de la chance vous pourrez apercevoir un joli arc-en-ciel. Ces chutes ont un débit  énorme de 140 m3/s en moyenne et une dimension de 70 mètres de largeur par 32 mètres de hauteur, c’est impressionnant !

meganearderighi-megandcook-islande29meganearderighi-megandcook-islande31meganearderighi-megandcook-islande30meganearderighi-megandcook-islande33

Nous roulons encore quelques minutes plus loin par Geysir : un endroit où l’on peut observer de nombreux geyser.  Geysir est le nom du plus gros geyser présent sur le site, mais qui est aujourd’hui inactif. Seul un geyser, le Strokkur, est actuellement en activité, mais cela change régulièrement en fonction de l’activité sismique. Il jaillit environ toutes les 58 minutes à une hauteur  variable pouvant atteindre 6-10 mètres parfois.

meganearderighi-megandcook-islande-194meganearderighi-megandcook-islande-195meganearderighi-megandcook-islande-191meganearderighi-megandcook-islande-184

La route, ça creuse ! Une petite pause déjeuner s’impose, et nous faisons étape dans une Ferme restaurant Efstidalur II – Kaffihús/ísbúð . L’endroit était vraiment chouette et les burgers délicieux. On s’est laissé tenter par une glace au lait de vache. Pour ne rien vous cacher certains parfums avaient un goût assez prononcé de “vache”, choisissez bien ^^

meganearderighi-megandcook-islande-197meganearderighi-megandcook-islande-198

Nous voilà prêts à reprendre la route en direction du Thingvellir National Park ,un parc classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il repose sur une grosse faille qui s’agrandit tous les ans de quelques millimètres.  Au delà de l’histoire forte de ce parc, le cadre est magnifique. L’eau qui coule à l’intérieur est tellement pure que vous verrez le fond à plusieurs mètres de profondeur.

meganearderighi-megandcook-islande35meganearderighi-megandcook-islande37meganearderighi-megandcook-islande38meganearderighi-megandcook-islande41meganearderighi-megandcook-islande40meganearderighi-megandcook-islande44meganearderighi-megandcook-islande47meganearderighi-megandcook-islande48

Avant de rejoindre notre dernière guest-house, nous faisons un arrêt à Kerið, un cratère formé par un volcan. Ce cratère est immense, avec un lac au fond. L’eau est toujours très bleue, c’est magnifique.

meganearderighi-megandcook-islande50meganearderighi-megandcook-islande-228

On passe la dernière nuit à la Skyr GuestHouse. J’avais trouvé ce logement par hasard, et c’est un vrai coup de coeur, l’endroit est trop mignon ! Et le restaurant, délicieux. Si vous êtes de passage dans le coin, je vous le recommande vivement !

Les prix restent tout de même assez élevés, nous avions donc opté pour une chambre simple avec salle de bain et WC séparés. Et sincèrement tout était très propre.

meganearderighi-megandcook-islande-237meganearderighi-megandcook-islande-233meganearderighi-megandcook-islande-239

JOUR 5

Nous voilà arrivés à notre dernier jour en Islande, le coeur bien serré. Les journées bien que longues, passent trop vites ! Direction Reykjavik. Au programme, ballade, shopping, découverte. A peine arrivés, on s’arrête dans une délicieuse boulangerie que je vous recommande : Brauð & Co. Les roulés à la cannelle sont à tomber !!

meganearderighi-megandcook-islande-242meganearderighi-megandcook-islande-243meganearderighi-megandcook-islande-247meganearderighi-megandcook-islande-259

Nous avions une grosse journée devant nous puisque nous n’avions pas réservé de logement pour le soir. Les vols retour étant très très tôt, et vu le prix des hôtels, nous préférions profiter la ville pleinement.

Nous avons donc consacré une partie de la journée au musée Nationale de l’Islande, pour en savoir plus sur l’histoire du pays, avant de se restaurer dans un restaurant typique Icelandic Street Food : le premier fats-food en Islande avec une menu traditionnel islandais. Ici vous trouverez une espèce de brandade islandaise, ainsi qu’une soupe d’agneau ou de crevettes. Le plus, c’est que vous pouvez recommander à volonté si vous finissez votre assiette 🙂

meganearderighi-megandcook-islande-248meganearderighi-megandcook-islande-249meganearderighi-megandcook-islande-250

Un petit tour dans la ville pour profiter de nos dernières heures islandaises. On hésite à aller voir les baleines en bateau mais la mer était trop déchaînée et on nous l’a fortement déconseillé.

Nous avons failli  rester plus longtemps, et changer nos billets retours. Puis même faire un saut au Groenland , mais finalement la voie de la raison l’a emportée …  Nous reviendrons par ici très vite, ça c’est certain !

Si on conseille ce voyage ? Plus que ça même !  Et pour ceux qui projette de partir, vous pouvez retrouver notre itinéraire sur cette MAP.

A très vite pour de nouvelles aventures !

monogramme-bleu-HD

4 Comments

Connexion

Entrez-ici vos informations pour vous connecter à votre compte.

Mot de passe perdu

Entrez votre email pour réinitialiser votre mot de passe.

Inscription

Je n'ai pas encore de compte :

J'ai déjà un compte :

Inscription

Un e-mail contenant votre mot de passe vous sera envoyé suite à votre inscription.