Maison TroisGros – 3* Michelin

Au début du mois de juillet, j’ai eu l’immense plaisir de déjeuner à la Maison TroisGros, 3* Michelin à Roanne. J’ai été invité par l’équipe de Netflix, à l’occasion de la prochaine saison de Chef’s Table réalisée et produite par David Gelb.

Je ne sais pas si vous connaissez cette série mais je vous recommande vivement d’aller y jeter un oeil. Tout nouveau documentaire gastronomique, avec des épisodes d’une cinquantaine de minutes présentant un chef et son univers. Il ne s’agit pas de se contenter de leurs parcours, David Gelb va plus loin. On apprend les difficultés, l’expérience et leurs visions de la cuisine. Pour la troisième saison, David a misé sur une sélection de chefs purement français dont la Maison TroisGros.

Institution familiale depuis 1930, la Maison TroisGros, est une référence en terme de gastronomie française. Avant de déjeuner, nous avons eu la chance de pouvoir discuter avec Michel TroisGros, autour de sa cuisine et de sa maison.

Au début de l’aventure, il nous explique avoir dit non à Netflix. En effet, ce n’est pas un homme de la télé, et recevoir une équipe de tournage lorsqu’on est dans un quotidien “sous pression” est un peu difficile à gérer. Après avoir appréhender le projet, vu la qualité des épisodes et le talent de David, ils se sont lancés dans l’aventure, pour 10 jours de tournage.

Institution de père en fils, puisque depuis 1930 c’est une vraie maison familiale. Michel TroisGros nous explique l’influence de ses voyages, notamment au Japon, depuis qu’il est adolescent. Il a été imprégné à chacun de ces derniers, d’un unami, qu’on ne nommait pas à l’époque. Ce goût s’étant infiltré dans son palais, et peu à peu introduit dans sa façon de faire, et dans sa cuisine. Il souligne également l’influence de ses origines italiennes, de part sa mère, qu’il a reçu dans son éducation depuis tout petit.

En 2017, la Maison TroisGros opère un bouleversement dans la tradition puisqu’elle déménage dans un manoir doté d’un parc de 17 hectares à 10km de Roanne. Comme il nous l’explique, il faut croire en des signes positifs et être confiant en l’avenir. Ils veulent passer à autre chose, et seule, la cuisine ne suffira pas. Il y a des caps à passer dans une vie professionnelle. Ils ne partent pas très loin non plus, Roanne ville pour Roanne campagne, c’est donc la perspective d’un développement local, afin de renforcer leur base. Riche d’une certaine maturité, ce changement est un moyen d’initier le plaisir pour la famille mais aussi pour toute l’équipe de la maison. C’est donc une nouvelle dynamique pour cette institution familiale, plutôt que le ronronnement du quotidien.

Un immense merci à l’équipe de Netflix et David Gelb, pour ce délicieux et agréable moment. Chaque plat était assaisonné avec justesse et précision. Un grand bravo et un grand merci à Michel TroisGros et toute son équipe pour ce repas et cet accueil chaleureux.

Alors rendez-vous demain pour découvrir la nouvelle saison de Chef’s Table et les secrets de Michel TroisGros.

Maison TroisGros – 1 Place Jean Troisgros, 42300 Roanne / 04 77 71 66 97

megandcook_maisonTroisGros_1 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros6 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros10 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros_3 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros15 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros19 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros_2 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros20 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros21 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros22 (1 sur 1) Signature

1 Comment

Hervé Rodriguez – Restaurant MaSa

 

A l’occasion du festival Taste of Paris, qui se tiendra du 11 au 14 février prochain, j’ai eu la chance de découvrir la cuisine du chef Hervé Rodriguez dans son restaurant MaSa à Boulogne-Billancourt.

Avant de vous en dire plus sur sa cuisine, quelques mots sur Taste .

Ce festival de la gastronomie né à Londres en 2004 permet d’offrir une expérience unique à tous les amoureux de la gastronomie, à l’échelle internationale.

Taste of Paris accueillera les chefs les plus pointus du moment. Ainsi, pendant 4 jours, vous pourrez goûter à des plats d’exception au cœur du Grand Palais. Et d’ailleurs 5 d’entre vous auront la chance de remporter une entrée gratuite. Pour cela rendez-vous sur mon compte instagram.

Parlons peu, parlons bien, revenons à notre chef.  C’est en observant son oncle à Mont-de-Marsan, dès son plus jeune âge, que la vocation d’Hervé est née. Lycée hôtelier, CAP, BEP, BP, il suit le chemin classique du métier de cuisinier. Après avoir fait  ses preuves dans de nombreux restaurants, Jean Crotet, Lameloise, … C’est à 24ans, lorsqu’il rencontre sa femme à Dijon, qu’Hervé devient chef de son propre restaurant, grâce à son beau-père, chef étoilé reconnu.

Peu de temps après, il part s’installer à Lyon, où il commence à créer une cuisine plus personnelle et créative à la « Mère Bourgeois ». En 2011 il débarque à Paris, avenue de Villiers puis enfin à Boulogne Billancourt, au restaurant MaSa.

MaSa c’est tout simplement le nom que lui avait attribué l’ancien directeur du guide Michelin, Jean-François Mesplède « Manipulateur de saveurs » et qui reflète très bien la personnalité du chef.

Dans ce restaurant à la fois intime et chaleureux, Hervé casse les codes de la gastronomie française, où la création excelle sans excès.

De ces nombreux voyages, il s’inspire et crée sans cesse. Tous les jours, Hervé renouvelle sa carte selon les arrivages du matin. Pas de carte écrite.

Lors du festival vous pourrez déguster :

–       l’œuf parfait mayo, crumble de truffes

–       le phô de homard, pork flock, carabineros, bois de Cassis

–       MaSa ‘Snickers

Alors rendez-vous du 11 au 14 fevrier pour faire le plein de gourmandises ! 😀

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Signature

Bonne adresse # Le Potager des Halles, un coin de verdure dans la capitale des Gaules

Face à la fresque des Lyonnais, le restaurant de Franck et Mai Delhoum nous transporte dans un petit coin de verdure. Ici, le chef travaille saveurs et textures et propose tous les jours une cuisine gastronomique avec des idées audacieuses pour régaler nos papilles.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Le Potager des Halles
3 Rue de la Martinière, 69001 Lyon
Tél. 04 72 00 24 84
Du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30
Découvrez le menu du jour sur leur page Facebook

900x602xbistrot-potager-08.jpg.pagespeed.ic.zzBWMUo7eK 900x602xbistrot-potager-02.jpg.pagespeed.ic.ln9_BjLJb_ 900x602xbistrot-potager-06.jpg.pagespeed.ic.faix7UQSue 900x602xbistrot-potager-07.jpg.pagespeed.ic.V-VdcDTBqb

2 Comments

Bonne adresse Lyon # Le Passe Temps

Le Passe Temps, où le temps passe si vite …

Le nouveau restaurant de Younghoon Lee, jeune cuisinier sud-coréen récemment diplômé de l’Institut Paul Bocuse, situé dans le 6eme arrondissement de Lyon, n’a pas finit de faire parler de lui.

Le-Passe-Temps-LMC-1

Un restaurant gastronomique alliant avec habilité les saveurs franco-corréennes, dans une ambiance zen et épurée.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Le-Passe-Temps-LMC-5

Menu déjeuner du lundi au vendredi : 23 € / entrée, plat, fromage ou dessert
Menu du soir : 35 € / amuse bouche, entrée, plat, fromage ou dessert
Fermé le dimanche et samedi midi

Le Passe Temps
52 rue Tronchet – Lyon 6 – 04 72 82 90 14
Page facebook : https://www.facebook.com/RESTAURANTLEPASSETEMPS.LYON

Le-Passe-Temps-LMC-2

Le-Passe-Temps-LMC-3

Le-Passe-Temps-LMC-4Le-Passe-Temps-LMC-6Le-Passe-Temps-LMC-7Le-Passe-Temps-LMC-8Le-Passe-Temps-LMC-9donatelle

Bonne adresse # Le Café Sillon

Le Café Sillon c’est le néo bistrot du maestro tant attendu à Lyon ces derniers mois.

Cru et cuit, sucré et salé, le chef n’a aucune limite ! Une expérience unique en bouche …

photo-1

photo-2-2

Pour plus d’infos, je vous en parle ici.

photo-3-2

photo-4Café Sillon

46 Avenue Jean Jaurès
69007 Lyon
04 78 72 09 73

Du mardi au samedi, midi et soir
Menu à 22 euros (midi) et 35 euros (le soir)

La page Facebook du café

photo-5

photo-6

1 Comment

Bonne adresse # Deux Filles en cuisine

Deux Filles en cuisine c’est la nouvelle “cantine” encore secrète, tenue par “deux mères lyonnaises” rue des Tables Claudiennes sur les pentes de la Croix Rousse, à Lyon.

SONY DSC

Dans l’assiette, des produits de qualité, avec une carte qui change tous les jours au fil des saisons. Dans cette cantine, ambiance décontractée, avec un accueil chaleureux, on se sent un peu comme à la maison et il est dur de quitter les lieux une fois le repas terminé …

Pour plus de détails, rendez vous ici.

Deux filles en cuisine
32 rue des Tables Claudiennes
69001 Lyon
06 10 77 23 92

Leur page Facebook

 

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

3 Comments

Un déjeuner à l’Arsenic

L’Arsenic est un restaurant unique. L’Art-scénique ou « La scène des nouveaux chefs » est une “pépinières de chef” lancée en automne dernier par Christian Têtedoie afin de permettre à de jeunes chefs d’exprimer leur créativité. Ainsi se succèderont tous les deux ans différents cuisiniers. Ryan Dolan, jeune chef australien, est le premier de cette aventure.

Processed with VSCOcam with f2 preset

 Chèvre, Fève & Menthe

Processed with VSCOcam with f2 preset

Cabillaud, Courgette & Haricot Blanc

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lait & Miel 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Chocolat Opalys & Thé Chaï

Dans l’assiette, des produits simples travaillés avec beaucoup d’originalité. Le dressage des plats est soigné et épuré.

L’assaisonnement de chaque plat est bien dosé, on ne laisse pas une seule miette dans l’assiette !

On peut noter une légère attente entre les plats, mais cela nous a permis de prendre notre temps et de savourer ce moment.

L’accueil est chaleureux, et les serveuses sont souriantes et agréables. La salle est petite et se remplit vite. Il est plus prudent de réserver à l’avance !

En bref ? Une très bonne adresse pour déguster une cuisine bistronomique a prix abordable. Un rapport qualité/prix est irréprochable.

Formule le midi E/P/D : 22€

L’Arsenic – 132 rue Pierre Corneille  69003  – 09 62 39 85 55

Processed with VSCOcam with f2 preset

3 Comments

Un déjeuner chez Imouto

Cette semaine j’ai eu la chance de déjeuner chez Imouto grâce à Marjorie alias Faim de Lyon.

J’avais déjà entendu parler de ce restaurant situé rue Pasteur à Lyon, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de le tester.

Après le succès de son premier restaurant Oto Oto, le chef Gaby Didonna a fait appel à Junko Matsunaga, une jeune femme japonaise, afin de proposer une cuisine subtile et créative en jonglant avec la gastronomie française et japonaise.

Il ne faut pas s’arrêter à l’image du quartier qui peut paraître peu vivant, car une fois la porte passée on se retrouve dans une ambiance zen, reposante et épurée.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Derrière une fenêtre vitrée, on aperçoit directement les cuisiniers en train de travailler devant nous, dans un climat serein, zen et détendu à l’image du restaurant.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Le restaurant annonce un menu à 16,50€ E/P/D le midi. 3 entrées, 2 plats et 4 desserts, une carte volontairement réduite qui change régulièrement au gré des saisons.

Processed with VSCOcam with f2 preset

En entrée on opte pour une salade de harengs, pommes de terre : les couleurs sont magnifiques, et les pommes de terre assaisonnées juste ce qu’il faut pour en faire une entrée légère et parfumée.

Processed with VSCOcam with f2 preset

On opte aussi pour un tataki de boeuf et purée de légumes. Wahou ! Moi qui ne suis pas une fan de viande habituellement, je dois dire que là j’ai été agréablement surprise. Elle était tendre, bien aissaisonnée et fondante en bouche, bravo !

Deux plats sont proposés à la carte du jour :

Pour le saumon et risotto au shitaké les proportions sont toujours bien dosées, la cuisson du saumon parfaite et le risotto bien tendre comme je l’aime.

Processed with VSCOcam with f2 preset

L’autre plat proposé à la carte était une pintade rôtie accompagnée de sa purée de pomme de terre. On ressent moins le côté japonais dans ce plat, qui est plus “classique”, mais la pintade était bien cuite et le jus délicieux.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Pour finir : un crumble façon tatin aux poires accompagné d’une chantilly d’okinawa (sucre japonais) : les poires sont bien cuites, le crumble fond sous la langue et la chantilly est à tomber !

SONY DSC Processed with VSCOcam with f2 preset

De mon côté je fais le choix du financier au thé matcha accompagné d’une glace au sésame noir. Gros coup de coeur pour ce dessert ! Visuellement tout d’abord, je suis fan de la couleur spectaculaire de cette glace au sésame. Mon enthousiasme ne fait que se confirmer, puisqu’une fois en bouche c’est un délice ! Pour le coup, le côté japonais de la cuisine se ressent vraiment sur ce dessert qui, pour moi, est gustativement très intéressant !

Processed with VSCOcam with f2 preset

La carte des vins est également très complète, nous avions pris un vin blanc très doux (je ne me souviens plus du nom!) qui se mariait parfaitement avec les différents plats du menu.

Le mot de la “faim” : une cuisine raffinée et délicate, avec un excellent rapport qualité/prix. L’accueil est chaleureux et les serveurs attentionnés. Même après un menu complet (entrée, plat, dessert), on ressort léger et apaisé.

Le petit bémol ? Les saveurs japonaises pourraient être un peu plus marquées au sein des différents plats, mais le serveur nous annonce que l’aspect fronco-japonais de la carte se fait plus ressentir au menu du soir : le rendez-vous est donc pris …

IMOUTO – 21 rue Pasteur 69007 Lyon – 04 72 76 99 53

6 Comments

Bonne adresse # Mozzato – Le comptoir à Mozzarella à Lyon

Après avoir tant entendu parler de ce fameux restaurant, en tant qu’amatrice de mozzarella il était de mon devoir de tester ça par mes propres papilles !

Le point déco : Simple et sobre, comme on aime. Le plus ? Le chef qui cuisine devant nous, un vrai régal pour les yeux et le nez puisqu’on a la chance de sentir les bonnes odeurs qui s’échappent de la cuisine avant même d’être installé  ! Nous avons eu la chance de manger vers 14h, le coup de rush étant passé, nous n’étions plus nombreux dans la salle, et bien au calme pour déguster nos plats.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Au menu : le choix est dur parmi les pizzas, pâtes, assiettes et autres gourmandises … Finalement mon choix se fera vers une assiette dégustation composée d’une mozzarella Buffala et d’une mozzarella Treccia accompagnée de légumes marinés, charcuterie et foccacia. Pour mon amie une grande pizza à base de roquette, tomates et mozzarella di buffala (je ne me souviens plus exactement de l’intitulé exact !).

En bouche : Simple et plein de goût, on redécouvre la vraie mozzarella à chaque bouchée ! Sans parler du foccacia au romarin tout juste sorti du four pour accompagner ma belle assiette … Du côté de la pizza la pâte ni trop fine ni trop épaisse. Les portions sont généreuses, plus une miette dans l’assiette, je pense que c’est bon signe …

Un petit bémol quant à la charcuterie qui accompagne l’assiette dégustation, un peu trop simple à mon goût, je n’aurais pas dit non à quelques tranches de jambon truffé pour accompagner ma bonne mozzarella !

En bref : on aime et on a hâte d’y retourner pour tester cette fois-ci leur fameux dessert maison !

Attention il n’y a pas de toilettes dans le restaurant, pensez à aller au pipi room avant !

Le plus : Mozzato c’est aussi chez vous, car oui Mozzato c’est tout à emporter !

Et si tu n’as plus de place pour finir ton assiette, Mozzato propose désormais aussi d’emporter les restes ! Au top ces italiens !

Infos pratiques : ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 pour le service (mozzato reste ouvert entre 14h30 et 19h pour l’épicerie)

Mozzato – 63 rue mercière, 69002 – 04 81 47 11 76 – www.mozzato.fr

5 Comments

Bonnes adresses : L’Ourson qui boit à Lyon

Après l’Escarcelle, il y a déjà quelques semaines j’ai enfin pu tester l’Ourson qui boit ! Quand je dis enfin, c’est bien parce qu’il faut s’y prendre à deux fois pour réserver ! Le restaurant affiche complet 3 semaines à l’avance, et c’est avec un peu de chance que j’ai pu réserver une table un jeudi midi quelques jours auparavant …

Au menu :

Processed with VSCOcam with f2 presetEn entrée : Crème de champignons et de chataîgne, avec crevettes sautées

Processed with VSCOcam with f2 preset

En plat : Filet de cabillaud, sauce de Yuzu, petits légumes et calmar concassés 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Pour finir : duo de financier aux amandes et au chocolat, glace caramel

Un point sur la déco : c’est sobre, simple et sans chichi ! Le service est attentionnée et impeccable, les serveuses sont souriantes et agréables, rien à redire. Et en bouche ça donne quoi ? C’est raffiné, délicat, l’association des saveurs est bien dosée, les plats toujours originaux et surtout un rapport qualité prix imparable ! Un plus pour le dessert qui était tout simplement divin (bien conseillée par la serveuse!) !

En bref : Un régal ! Les menus changeant tous les jours, on a envie d’y retourner encore et encore avec plaisir ! Le bémol : le délais de réservation pour diner le soir, il est plus facile de trouver un créneau en semaine comme moi pour un déjeuner !

Infos pratiques : formule midi entrée + plat + dessert : / formule du soir EPD 28€

L’Ourson qui boit – 21 rue Royale, 69002  Lyon – 04 78 27 23 37

2 Comments

Connexion

Entrez-ici vos informations pour vous connecter à votre compte.

Mot de passe perdu

Entrez votre email pour réinitialiser votre mot de passe.

Inscription

Je n'ai pas encore de compte :

J'ai déjà un compte :

Inscription

Un e-mail contenant votre mot de passe vous sera envoyé suite à votre inscription.