2 semaines à Bali #2

megancook-bali-88

Me voilà avec la deuxième partie de ce magnifique voyage à Bali. Nous avons été moinsgâtées par le temps cette fois-ci. La saison des pluies porte bien son nom … Donc oui clairement, si vous avez le choix, évitez le mois de janvier/février pour venir ici, car quand il pleut, il n’y a strictement rien à faire …

__________________________________________________

UBUD BISMA EIGHT

__________________________________________________

Après une journée plutôt périlleuse, qui aura commencé par notre montée sur le Mont Batur sous la pluie et sans lever de soleil,  nous arrivons enfin dans notre deuxième hôtel, le Bisma Eight, situé à Ubud, mais plus proche du centre cette fois-ci.

L’hôtel a ouvert ses portes récemment, en 2015 au beau milieu des rizières et des collines verdoyantes d’Ubud. Au programme piscine à débordement à température régulée, bar à ambiance tropicale, jardin, cuisine de folie, spa, cours de yoga, … Entre tradition balinaise et mélange contemporain, le design de l’hôtel est sublime.

Ici la gastronomie est un art, et c’est l’une des priorités de l’hôtel qui dispose de son proprepotager bio, The Gardens, que nous n’avons pas eu la chance de visiter malheureusement à cause du temps.

Le chef  Ben McRae apporte à l’hôtel 18ans de son expérience assez diverse dans les plus grandes institutions. Il a notamment travaillé à l’Issaya Group en Thaïlande et Igacu à Auckland.

Nous avons dormi dans l’une des suites de l’hôtel, la Forest Suite, qui propose un luxe irréprochable : grande baignoire japonaise en bois, ainsi qu’une terrasse sur la forêt. Un coup de coeur, pour ce havre de paix en plein coeur de la nature. Nos deux jours ici auront été plutôt détendus, en raison de la pluie, qui a limité nos déplacements. J’ai même pu faire un petit séjour à la salle de sport, et croyez moi, depuis deux semaines ça ne faisait pas de mal ! Nous avons également pu profiter des activités gratuites auxquelles vous avez droit avec la réservation de votre chambre :

  • un cours de cuisine avec le chef où nous avons pu découvrir les plats typiques indonésiens, j’ai hâte de pouvoir refaire les recettes !
  • ainsi qu’un cours de yoga pour se mettre en forme de bon matin 🙂

Mon gros coup de coeur ira au petit déjeuner, incroyablement beau et bon. Ce granola … Croyez-moi j’en rêve encore !

Un grand merci à toute l’équipe du Bisma Eight pour son accueil chaleureux !

Après deux nuits passées ici, il est déjà temps de repartir direction Sanur .

Jalan Bisma, Ubud, Bali

E-mail: info@bisma-eight.com

+62 361 4792888

megancook-bali-100 megancook-bali-101 megancook-bali-102 megancook-bali-98-2 megancook-bali-104 megancook-bali-105 megancook-bali-109 megancook-bali-111 megancook-bali-112 megancook-bali-107 megancook-bali-113 IMG_5762 megancook-bali-128 megancook-bali-131 megancook-bali-133 megancook-bali-135-2 megancook-bali-141 megancook-bali-82 megancook-bali-90 megancook-bali-87 IMG_6006 IMG_6007 megancook-bali-119 megancook-bali-122 megancook-bali-123 megancook-bali-146 megancook-bali-144 megancook-bali-142 megancook-bali-118 megancook-bali-121

__________________________________________________

SANUR

__________________________________________________

Nous avions prévu de nous rendre sur les îles Gili, et pour cela il vous faut prendre un “fast boat”, une navette qui vous conduit jusqu’aux îles. C’est pour cette raison que nous avions loué une deuxième villa avec Abritel à Sanur pour pouvoir prendre le bateau depuis le port. Finalement Romain, notre hôte de notre première villa, a effectué une réservation pour nous, pour que ce soit plus simple avec Semaya (800 000 rupies aller-retour/personne incluant les transports jusqu’au port, soit environ 55€) et celui-ci partait de Padang Bai …

Pas de chance, mais nous en profitons donc pour découvrir la ville. A notre arrivée à la villa, encore de la pluie, mais l’immensité de celle-ci nous fait vite oublier le mauvais temps ! C’est incroyable et décoré avec goût, on regrette de ne pas pouvoir profiter de la piscine ni même de rester plus longtemps ici … Je vous laisse juger par vous-même avec les photos. Nous profitons d’une éclaircie pour partir découvrir les ruelles de la ville. Pas mal de magasin, mais plus calme que Semyniak. Mon amie étant malade depuis déjà deux jours nous ne nous éternisons pas et rentrons tranquillement à la villa, avant notre départ le lendemain pour les îles. Je me couche en entendant la pluie tomber et en espérant que cela cesse …

Andari Villa

Jalan Gunung Sari 10B, Sanur Kauh, Denpasar Selatan, Bali, Sanur, Bali, Indonesia, 80227

megancook-bali-234 megancook-bali-236 megancook-bali-237 megancook-bali-239 megancook-bali-240 megancook-bali-242 megancook-bali-245 megancook-bali-246 megancook-bali-248-2 megancook-bali-249 megancook-bali-251 megancook-bali-258 megancook-bali-259 megancook-bali-263

__________________________________________________

GILI TRAWANGAN – LE PIRATE BEACH CLUB

__________________________________________________

Réveillées par la pluie, le soleil n’est donc pas encore au rendez-vous. On s’apprête à rejoindre notre navette qui nous emmène à Padang Bai pour prendre notre fast boat direction les îles. On arrive sur place vers 8h30, pour enfin apercevoir un ciel un peu moins capricieux et quelques éclaircies. Le bateau était censé partir à 9h15, après plus d’une heure et demi d’attente nous prenons la mer vers 10h40 … ! Je crois que le mot ponctualité n’existe définitivement pas ici. Ne soyez pas pressé, nous avons passé la matinée à attendre (le taxi, la navette, le bateau, …).

Pour les sensibles, la mer est tout de même bien agitée pendant le trajet, personne n’a été malade mais prévoyez vos médicaments en cas de mal de mer, ça bouge ! Nous voilàarrivées à Gili Trawangan aux alentours de 12h (comptez environ 1h30 de navigation), la plus grande des 3 îles au large de Lombok. Ici pas de voiture, vous vous déplacez uniquement en calèche ou bien à vélo. Très réputée pour son côté festif, Gili Trawagan à tout de même un côté très reposant et relaxant.

Avec nos grosses valises, nous avons été obligées de prendre une calèche car notre hôtel n’était pas à côté du port et avec les routes en terre et les flaques d’eau pas facile de se déplacer … Autre conseil pour la prochaine fois, on oubliera la valise ! Vraiment trop encombrant, mais sachant que je partais en Australie directement après je n’ai pas eu vraiment le choix.

Après 15minutes de calèche traversant d’énormes flaques d’eau, nous avons bien cru qu’on allait y passer, nous voilà arrivées au Pirate Beach Club. Situé à 2km du centre, cet hôtel propose des petits bungalows tout mignons, décorés simplement, bénéficiant d’un hamac et de matelas pour chiller sur la terrasse. L’hôtel dispose également de deux piscines et d’un restaurant en plein air face à la mer. La carte est vraiment top et les plats sont tous aussi délicieux les uns que les autres. Le Pirate vous prête également des vélos qui vous permettront de faire le tour de l’île en 30 minutes à peine.

A notre arrivée nous avons eu droit à une grosse averse qui s’est calmée au fil de l’après-midi. Nous en avons profité pour nous détendre face à la mer et profiter de la plage. Ici sable blanc et eau turquoise sont au rendez-vous. Un vrai paradis …

L’heure du coucher de soleil approche, et miracle, une éclaircie ! Nous avons droit à un paysage magnifique, qui change d’une minute à l’autre, une vraie féérie ! Nous n’aurons donc pas tout perdu … 🙂

Le lendemain,grosse surprise, et journée bien ensoleillée dès le réveil, pas une goutte de pluie, enfin ! On en a donc profité pour faire du snorkeling. L’hôtel nous avait booké 2 places avec l’agence Lombok Dive, nous avons payé 350 000rupies soit environ 25euros chacune avec le transport compris. De plus, nous étions juste toutes les deux avec le guide, bonheur. Nous avons vu deux tortues sur notre route, nous ne pouvions pas rêver mieux.

A notre retour à l’hôtel, le soleil est toujours présent, on décide donc de louer deux vélos (ceux de l’hôtel étant déjà tous pris) pour aller manger à The Banyan Tree . Un resto vraiment chouette qui propose des buddha et sushis bowls, pudding de chia, smoothies bowls, raw cakes, bliss bowls etc …  On continue ensuite notre petit tour jusqu’à l’hôtel pour espérer revoir le même coucher de soleil que la veille  mais la pluie est de nouveau au rendez-vous … Nous rentrons nous mettre à l’abri et préparons nos valises pour partir le lendemain.

A Gili, nous avons trouvé les gens adorables ! Et à l’hotel le staff était vraiment d’une gentillesse incroyable.  Je vous recommande vivement ce petit havre de paix. La prochaine fois je resterai plus longtemps, c’est sur !

Nous reprenons la route direction Seminyak pour notre dernière journée et nuit à Bali … Levée 8h, rendez-vous au port à 10h où nous attendons le bateau plus de 3h … pour ensuite avoir une traversée des plus horribles qu’il soit ! J’ai cru que nous n’allions pas survivre, je crois que vous ne pouvez même pas imaginer … 3h de bateau au lieu d’une heure et demi. Donc pour les âmes sensibles, je le répète prenez bien vos médicaments ! Nous arrivons enfin à Padang Bai à 16h où nous prenons un taxi direction notre hôtel, le Golden Tulip Devins. Nous avions trouvé une offre sur Booking avec suite + jaccuzzi pour un prix très raisonnable. Pour cette dernière nuit nous voulions être à l’aise et pas très loin de l’aéroport pour le lendemain. Après deux heures de taxi nous voilà arrivées, un room service et au lit, car bien fatiguées du voyage. Nous n’avions pas vraiment pris en compte les temps de trajets dans notre programme sur les deux semaines et au final nous avons tout de même perdu pas mal de temps. Donc gardez-le bien en tête pour articuler vos journées. Je ne sais pas si je vous recommanderais cet hôtel, qui malgré tout, est un peu vieillot ! Mais nous avons tout de même très bien dormi !

Dernière journée balinaise, on en profite pour faire un peu de shopping puis direction le Potato Head Beach Club où nous avons eu de la place cette fois-ci, pour chiller un peu avant notre vol du soir à 23h15.

Ces deux semaines sont passées à une vitesse folle. Ce voyage, malgré la pluie restera un souvenir mémorable. J’aimerais vraiment revenir pour découvrir les paysages en saison sèche et en profiter d’avantages.

C’est ici que se termine ce voyage, je m’apprête maintenant à entamer un nouvelle page de ma vie, où rien n’est encore écrit.  A très vite pour de nouvelles aventures … Xx

megancook-bali-265 megancook-bali-267 megancook-bali-270 megancook-bali-274 megancook-bali-269 megancook-bali-279
megancook-bali-281 megancook-bali-283 megancook-bali-293 megancook-bali-290 megancook-bali-287 megancook-bali-286 megancook-bali-285 megancook-bali-311 megancook-bali-322 megancook-bali-324 megancook-bali-332
megancook-bali-335 megancook-bali-334 megancook-bali-344 megancook-bali-347 megancook-bali-348 megancook-bali-350 megancook-bali-352 megancook-bali-353 megancook-bali-355 megancook-bali-364 megancook-bali-361 megancook-bali-369

DCIM100GOPRO

megancook-bali-391 megancook-bali-409 megancook-bali-411

Mes bonnes adresses à Gili Trawangan  : 

Le Pirate Beach Club : Jl. Gili Trawangan, 83352 Gili Trawangan, Indonésie

The Banyan Tree : Jalan Pantai Gili Trawangan, Gili Indah, Pemenang, Kabupaten Lombok Utara, Nusa Tenggara Bar. 83352, Indonésie

 Mes bonnes adresses à Seminyak  : 
Golden Tulip Devins : Jalan Petitenget, Komplex Villa Kendal No. 35, Seminyak, 80361, Indonésie
Potato Head Beach Club : Jl. Petitenget No.51B, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Kabupaten Badung, Bali 80361, Indonésie

megancook-bali -13 megancook-bali -14 megancook-bali -15 megancook-bali-5 megancook-bali-1 megancook-bali-7 megancook-bali-8

 A RETENIR : 
  • Pour mon prochain voyage à Bali, j’oublie la valise – préférez un gros sac à dos ou alors une toute petite valise, beaucoup plus pratique pour les déplacements 😉
  • Je passerai simplement 1-2 jours dans le sud, et visiterai plus longtemps les îles Gili notamment Gili Air et retournerai sur Ubud, coup de coeur du voyage
  • Et enfin, j’oublierai la saison des pluies !
  • N’hésitez pas si vous avez besoin d’informations supplémentaires, envoyez moi un message ou écrivez moi en commentaires 😉

signature-megandcook

2 Comments

Nespresso s’invite chez les grands chefs

megandcook-georgesblanc-nespresso15-1-sur-1

Je suis une grand amatrice de café, je pense même que j’en bois un peu trop … Mais pour moi c’est un point fort dans un restaurant. On finit le repas par un café, et autant que le dessert, c’est un élément à ne pas négliger. Nespresso, petit à petit essaie d’instaurer une réelle éthique autour du café, au même point que le vin. Le café doit être pensé, réfléchi, dégusté, comme pour le vin. C’est dans cet optique que Nespresso vient de sortir deux nouveaux Grands Crus, spécialement imaginés pour la Haute Gastronomie : le Nepal Lamjung et le Kilimanjaro Peaberry, uniquement proposé dans les restaurants 2* et 3* Michelin. Pour l’occasion, j’ai eu le privilège de me rendre chez Georges Blanc à Vonnas, 3* Michelin pour la découverte du café dans la gastronomie française. Je ne connaissais pas encore ce restaurant, qui est le plus anciennement étoilé au monde, sans discontinuité depuis 1981, possédant encore trois étoiles. C’est donc dans une véritable Institution que s’est déroulée cette soirée.

Ce soir là nous avons enchaîné les plats, au menu :

Chaud et froid de Cuisses de Grenouilles au Safran du Bugey

Les Noix de St Jacques, la Courge Butternut et la Châtaigne dans une Citronnade marine au Miel de nos ruches

L’éclaté de Homard Bleu au Vin Jaune, Ravioles végétales à l’Ail Noir

Le Ris de Veau Fermier doré sur une Polenta aux Cèpes Sauce Grand Cru “Kilimandjaro Peaberry

Eventail de petites douceurs

Le Grain de Café vert “Nepal Lamjung”, glacé à la Menthe poivrée et Chocolat ambré

Un repas bien gourmand, où le café est allié avec subtilé à la gastronomie française.

Un grand merci à Nespresso, l’agence 14 Septembre, ainsi que le chef Georges Blanc pour cette délicieuse et chaleureuse soirée.

megandcook-georgesblanc-nespresso10-1-sur-1 megandcook-georgesblanc-nespresso5-1-sur-1 megandcook-georgesblanc-nespresso4-1-sur-1 megandcook-georgesblanc-nespresso2-2-1-sur-1 megandcook-georgesblanc-nespresso13-2-1-sur-1 megandcook-georgesblanc-nespresso7-1-sur-1signature-megandcook

4 Comments

Maison Pradier – Paris

megandcook-maisonpradier-77-1-sur-1Certain le savent déjà, d’autres non, mais je déménage d’ici une semaine pour rentrer à Lyon. Un énième déménagement mais pour la bonne cause. Beaucoup de projets par la suite, je vous en parlerai très prochainement.

En attendant je vous fais découvrir aujourd’hui une adresse parisienne, la Maison Pradier. Cette institution, pâtisserie de quartier, créée en 1859 par Monsieur Rollet maintient sa qualité depuis 150ans. Au fil des années, la Maison Pradier a beaucoup évolué. Allant du petit déjeuner, au cocktail, plateaux-repas ou encore au buffet, la maison privilégie le savoir-faire et le fait-maison, alliant saveur et saisonnalité des produits. Avec 10 restaurants au coeur de Paris, l’Institution vous régale où que vous soyez. Chaque restaurant est un véritable lieu de vie, avec son atmosphère propre.

Je suis partie à la découverte de l’enseigne le long du boulevard Saint-Michel proche d’Odéon. C’est un des quartiers de Paris que j’apprécie beaucoup. Non loin du jardin du Luxembourg, j’aime particulièrement l’ambiance village qui se dégage ici. La Maison Pradier se positionne ici, dans un quartier mythique de Paris. Le lieu, très lumineux, joue sur les textures et les couleurs, avec un mélange de bois et cuir. De quoi profiter pleinement d’une vraie pause gourmande à tout moment de la journée !

Maison Pradier – 14 Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris – 01 43 29 59 95

www.maisonpradier.com

megandcook-maisonpradier-2-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-3-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-4-bis-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-9-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-11-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-14-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-15-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-13bis-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-19-1-sur-1megandcook-maisonpradier-29-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-27-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-32-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-30bis-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-35-1-sur-1 megandcook-maisonpradier-34-1-sur-1signature-megandcook

 

6 Comments

Maison TroisGros – 3* Michelin

Au début du mois de juillet, j’ai eu l’immense plaisir de déjeuner à la Maison TroisGros, 3* Michelin à Roanne. J’ai été invité par l’équipe de Netflix, à l’occasion de la prochaine saison de Chef’s Table réalisée et produite par David Gelb.

Je ne sais pas si vous connaissez cette série mais je vous recommande vivement d’aller y jeter un oeil. Tout nouveau documentaire gastronomique, avec des épisodes d’une cinquantaine de minutes présentant un chef et son univers. Il ne s’agit pas de se contenter de leurs parcours, David Gelb va plus loin. On apprend les difficultés, l’expérience et leurs visions de la cuisine. Pour la troisième saison, David a misé sur une sélection de chefs purement français dont la Maison TroisGros.

Institution familiale depuis 1930, la Maison TroisGros, est une référence en terme de gastronomie française. Avant de déjeuner, nous avons eu la chance de pouvoir discuter avec Michel TroisGros, autour de sa cuisine et de sa maison.

Au début de l’aventure, il nous explique avoir dit non à Netflix. En effet, ce n’est pas un homme de la télé, et recevoir une équipe de tournage lorsqu’on est dans un quotidien “sous pression” est un peu difficile à gérer. Après avoir appréhender le projet, vu la qualité des épisodes et le talent de David, ils se sont lancés dans l’aventure, pour 10 jours de tournage.

Institution de père en fils, puisque depuis 1930 c’est une vraie maison familiale. Michel TroisGros nous explique l’influence de ses voyages, notamment au Japon, depuis qu’il est adolescent. Il a été imprégné à chacun de ces derniers, d’un unami, qu’on ne nommait pas à l’époque. Ce goût s’étant infiltré dans son palais, et peu à peu introduit dans sa façon de faire, et dans sa cuisine. Il souligne également l’influence de ses origines italiennes, de part sa mère, qu’il a reçu dans son éducation depuis tout petit.

En 2017, la Maison TroisGros opère un bouleversement dans la tradition puisqu’elle déménage dans un manoir doté d’un parc de 17 hectares à 10km de Roanne. Comme il nous l’explique, il faut croire en des signes positifs et être confiant en l’avenir. Ils veulent passer à autre chose, et seule, la cuisine ne suffira pas. Il y a des caps à passer dans une vie professionnelle. Ils ne partent pas très loin non plus, Roanne ville pour Roanne campagne, c’est donc la perspective d’un développement local, afin de renforcer leur base. Riche d’une certaine maturité, ce changement est un moyen d’initier le plaisir pour la famille mais aussi pour toute l’équipe de la maison. C’est donc une nouvelle dynamique pour cette institution familiale, plutôt que le ronronnement du quotidien.

Un immense merci à l’équipe de Netflix et David Gelb, pour ce délicieux et agréable moment. Chaque plat était assaisonné avec justesse et précision. Un grand bravo et un grand merci à Michel TroisGros et toute son équipe pour ce repas et cet accueil chaleureux.

Alors rendez-vous demain pour découvrir la nouvelle saison de Chef’s Table et les secrets de Michel TroisGros.

Maison TroisGros – 1 Place Jean Troisgros, 42300 Roanne / 04 77 71 66 97

megandcook_maisonTroisGros_1 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros6 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros10 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros_3 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros15 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros19 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros_2 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros20 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros21 (1 sur 1) megandcook_maisonTroisGros22 (1 sur 1) Signature

1 Comment

Un weekend à Copenhague

megandcook_copenhague57 (1 sur 1)
Il y a bientôt un mois nous étions à Copenhague pour un voyage 100% filles avec Emilie, Virginie, Ivy, Alice et Anaïs. Au programme : fous rires, bonne humeur, et gourmandises. Copenhague n’est pas la capitale de la gastronomie de l’Europe du Nord pour rien ! Nous avions d’ailleurs repéré de (très) nombreuses adresses avant de partir

L’histoire de ce voyage ? Il y a quelques mois je vadrouillais sur les sites de voyage. En tapant “paris-copenhague” je tombe sur un aller-retour à 60euros. Ni une ni deux j’embarque toute la tribu avec moi. Nous attendions ce weekend avec impatience !

Avant tout, je dois vous parler de Copenhague, cette ville où le silence est roi, la gentillesse règne (et des mecs tous aussi beaux gosses les uns que les autres). Non sans blague, vraiment ce sont les trois choses qui m’ont le plus marqué du weekend. Quand on débarque de Paris où le bruit est incessant, c’est ahurissant de n’entendre que le chant des oiseaux. Et puis cette gentillesse incroyable, les danois ont le coeur sur la main. Nous ne sommes pas tombé sur un chauffeur Uber désagréable. On se rend compte à quel point nous, les français, nous sommes mal éduqués et aigris. Nous avons vraiment de gros progrès à faire … Ce n’est pas pour rien si les danois font partis de la population la plus heureuse du monde …

Nous avions loué un joli petit airbnb dans le quartier de Norrebro, quartier le plus cool de Copenhague, aux jolies petites ruelles. La cuisine était somptueuse et grandiose, je ne vous parle pas de la salle de bain, je vous laisse juger par vous même … Notre “petit” cocon était parfait pour ces deux jours d’immersion chez nos amis les danois.

megandcook_copenhague58 (1 sur 1) megandcook_copenhague59 (1 sur 1) megandcook_copenhague60 (1 sur 1) megandcook_copenhague62 (1 sur 1) megandcook_copenhague65 (1 sur 1) megandcook_copenhague69 (1 sur 1) megandcook_copenhague63bis (1 sur 1) megandcook_copenhague61 (1 sur 1) megandcook_copenhague70 (1 sur 1)

Après une courte nuit de sommeil, nous avons chaussé nos baskets pour aller prendre notre petit déjeuner chez Grød. Nous en avons profité pour découvrir notre quartier de jour, et la beauté de chaque petite ruelle.

Grød c’est un peu le temple du porridege, là bas même les mecs en mangent (oui ça nous a marqué, allez faire manger du porridge à vos copains et vous verrez la tête qu’ils feront!). Peanut butter, crumble, blueberries, banane, de quoi nous caler pour toute la matinée !

megandcook_copenhague54 (1 sur 1) megandcook_copenhague53 (1 sur 1) megandcook_copenhague52 (1 sur 1)

Nous avons poursuivi par une grande ballade dans les rues de Copenhague. Pour digérer nous avons opté pour un tour de pédalo, en forme de cygne, of course ! Petit moment détente et sportive sur le sortedams sø, un ensemble de 5 lacs encerclant par le nord le centre-ville de Copenhague. Nous avons remonté jusqu’au Cimetière de Assistens, qui se situe dans un immense parc dans le quartier de Norrebro. C’est l’un des plus grands cimetières de la ville. L’architecture et le design de ce lieu est incroyable. Je ne suis pas croyante pour ma part, mais il est difficile de ne pas être touché par ce genre lieu.

megandcook_copenhague48bis (1 sur 1) megandcook_copenhague46 (1 sur 1) megandcook_copenhague45 (1 sur 1) megandcook_copenhague44 (1 sur 1) megandcook_copenhague40 bis(1 sur 1)

L’heure du déjeuner approchant, nous avons filé ensuite au Manfred’s, un adorable bar a vin dans une ruelle un peu trop cute avec de nombreux shops et cafés tous le plus mignons les uns que les autres. Manfred’s propose un menu unique de 5 à 7 plats selon l’humeur du chef. Le midi il propose également une salade veggie, ainsi q’un plat du jour. La plupart des plats sont végétariens, ils travaillent beaucoup les légumes sous toutes leurs formes. Nous avons opté pour la formule du jour. La salade était délicieuse et vraiment bien assaisonée. Le mandred’s est également connu pour sa carte de vin incroyable, nous avons dégusté un vin rouge nature divin.

megandcook_copenhague39 (1 sur 1) megandcook_copenhague38 (1 sur 1) megandcook_copenhague37bis (1 sur 1)

Après un bon café chez Coffee Collective, à quelques pas du Manfred’s, nous avons repris notre ballade pour découvre le “centre-ville” de Copenhague. Après quelques minutes de marches nous sommes arrivées à Tivoli, sublime parc d’attraction, le deuxième plus ancien du Danemark. L’architecture est somptueuse. Ce parc en plein coeur de la ville est ouvert d’Avril à Septembre (pour info : 10€50 l’entrée (+ le prix des attractions) ou gratuit avec la carte pass). Par manque de temps nous n’avons pas pu faire d’attractions, mais nous comptons bien revenir prochainement !

Nous avons repris la route en passant par Torvehallerme, les halles de Copehangue, comparable aux halles de Lyon, avec plein de petites tapas à grignoter aux comptoirs. Un vrai temple de la gastronomie, à ne pas louper durant votre séjour ! Direction ensuite le Copenhague Street food, nouvel empire de la cuisine de rue, à petits prix. Vous en trouverez pour tous les goûts : sushis, burger, pizza, jus, poulet à la broche, hot dog, tacos, … j’en passe. Papirøen, un complexe industriel qui, dans le passé, était dédié au stockage du papier. L’espace est suffisant pour 40 camionnettes. Papirøen se trouve dans la zone portuaire de Copenhague, non loin du restaurant noma de Redzepi. Le concept de ce lieu a été mis en œuvre par le restaurateur Jesper Møller qui dirige le restaurant du Musée National du Danemark et Toldboden avec la collaboration de Dan Husted, qui a développé les restaurants Paté paté, Bibendum e Falernum à Copenhague. L’idée principale est celle de proposer une cuisine de qualité à bon prix, le slogan de l’initiative est “Naturel, honnête, esthétique”. Ce soir là nous avons seulement pris un verre au bord de l’eau, puisque nous retrouvions un peu plus tard Betty Marais pour découvrir ces bonnes adresses.

megandcook_copenhague32 (1 sur 1) megandcook_copenhague34 (1 sur 1) megandcook_copenhague33 (1 sur 1) megandcook_copenhague49 (1 sur 1) megandcook_copenhague23 (1 sur 1)

Elle nous emmène d’abord chez Ved Stranden, un bar à vins proposant une carte de vin naturel divine. Le lieu est extrêmement agréable, je vous le recommande vivement ! Nous avons poursuivi avec l’Eldorado, le dernier lieu des frères Kadeau.

Nous avons été reçue comme des reines ! Je crois qu’on nous a quasiment servi toute la carte … Autant vous dire que nous avions le ventre bien plein en sortant, mais quel délice ! Les saveurs sont toutes bien maîtrisées, les danois sont vraiment les rois de l’aissaisonoment ! L’un des meilleurs restaurants où j’ai pu manger aujourd’hui. Voilà un petit aperçu de ce que nous avons mangé :

megandcook_copenhague22 bis(1 sur 1)

Menu 5 plats 65euros, 8 plats 93euros

Le lieu est vraiment détendu, avec une atmosphère chaleureuse. Nous avons passé une soirée fabuleuse !

Après une courte nuit, pour notre deuxième et dernier jour, direction le petit déjeuner chez Atelier September, temple de l’avocado toast. Mamamia, vrai coup de coeur pour ce cafe aussi mignon que bon !  Après ce réveil gourmand, nous sommes descendus jusqu’a Nyhavn, un canal du centre de Copenhague dont le nom signifie “nouveau port” en danois. Il est connu pour ses jolies maisons colorées qui le bordent construites avec du bois, des briques et du plâtre. Un havre de paix ! Un peu frustré par la veille de ne pas avoir pu manger au coeur du Copenhague Street food, nous y sommes retournées à midi pour finir notre weekend en beauté. Ivy et moi avons opté pour le stand brésilien, un vrai bonheur …

megandcook_copenhague17 (1 sur 1) megandcook_copenhague16 (1 sur 1) megandcook_copenhague15 (1 sur 1) megandcook_copenhague14bis (1 sur 1) megandcook_copenhague11 (1 sur 1)megandcook_copenhague7 (1 sur 1)megandcook_copenhague10 (1 sur 1)megandcook_copenhague9 (1 sur 1) megandcook_copenhague3 (1 sur 1) megandcook_copenhague5 (1 sur 1) megandcook_copenhague4 (1 sur 1) megandcook_copenhague2 (1 sur 1)

Nous avons fait la moitié des choses que nous avions repérées. On nous avait d’ailleurs parlé de Christiana, quartier hippie de la ville dans laquelle la police n’a pas le droit d’aller et où la drogue est vendue comme des petits pains en pleine rue. Rien que pour l’ambiance il parait que ça vaut le détour … Next time juste par curiosité ! 😉

On a bouclé nos valises la larme à l’oeil, pour retrouver la grisaille parisienne … Ce qui est sur, c’est que nous reviendrons très rapidement. J’ai eu un véritable coup de coeur pour cette ville calme et paisible où il fait bon de vivre. A très bientôt Copenhague …

Les bonnes adresses du weekend 

Grød (petit déjeuner) – Jægersborggade 50

Atelier september (petit déjeuner) – Gothersgade 30

Manfreds (déjeuenr/dîner) – Jægersborggade 40

Ved stranden (bar à vin) – Ved Stranden 10

Eldorado (dîner) – Wildersgade 10A

megandcook_copenhague6 (1 sur 1) megandcook_copenhague8 (1 sur 1) megandcook_copenhague25 (1 sur 1) megandcook_copenhague27 (1 sur 1) megandcook_copenhague26 (1 sur 1) megandcook_copenhague29 (1 sur 1) megandcook_copenhague30 (1 sur 1) megandcook_copenhague35 (1 sur 1) megandcook_copenhague43 (1 sur 1) megandcook_copenhague50 (1 sur 1) megandcook_copenhague51 (1 sur 1) megandcook_copenhague56 (1 sur 1) megandcook_copenhague55 (1 sur 1) megandcook_copenhague74 (1 sur 1) megandcook_copenhague73 (1 sur 1) megandcook_copenhague72 (1 sur 1) megandcook_copenhague71 (1 sur 1)

& pour finir, une petit vidéo de notre chouette séjour ! Xx

Signature

14 Comments

Honfleur

Il y a déjà quelque temps, début janvier, j’ai eu l’occasion de passer un weekend à Honfleur. Pas plus de 2h30 de train depuis Paris pour prendre le grand air. Nous avons passés la nuit à l’hôtel Les Maisons de Lea, un lieu cocooning a souhait dont je suis tombée amoureuse. La déco est sublime, et le personnel très accueillant, avec une mention spécial pour le buffet du petit déjeuner qui est juste parfait (j’en rêve encore…) !! Si vous avez un plus de temps, vous pourrez également de leur SPA Nuxe qui propose de nombreux massages et soins, mais également un hammam. Je ne peux que vous conseiller cet établissement tout plein de charme.

Nous avons eu beaucoup de chance ce weekend là avec le temps, puisque le soleil avait décidé de nous accompagner pour notre escapade. L’occasion pour moi, de visiter pour la première fois, un petit bout de Normandie et de tester également mon nouvel appareil photo, mon canon 6D dont je vous reparlerais sous peu.

Je prends de plus en plus de plaisir à photographier les paysages et les jolies ruelles, d’autant plus avec mon nouvel appareil qui me change la vie. J’espère que ces photos vous plairont 🙂 Attention, pas d’inquiétudes il y aura toujours autant de recettes, et de bonnes gourmandises ici, simplement un peu plus de photos et de voyages 😉

Pour sûr,  je reviendrais aux beaux jours pour manger des huitres au soleil  le long du port. Je vous laisse avec quelques clichés pour vous dévoiler l’architecture et la beauté de cette petite ville !

Je vous dis à très vite et bonne fin de semaine à tous ! Xx

megandcook_honfleur (1 sur 1) megandcook_honfleur15 (1 sur 1) megandcook_honfleur19 (1 sur 1) megandcook_honfleur12 (1 sur 1) megandcook_honfleur8 (1 sur 1) megandcook_honfleur9 (1 sur 1) megandcook_honfleur10 (1 sur 1) megandcook_honfleur20 (1 sur 1) megandcook_honfleur22 (1 sur 1) megandcook_honfleur23 (1 sur 1) megandcook_honfleur2 (1 sur 1) megandcook_honfleur3 (1 sur 1) megandcook_honfleur4 (1 sur 1) megandcook_honfleur5 (1 sur 1) megandcook_honfleur13 (1 sur 1) megandcook_honfleur14 (1 sur 1) megandcook_honfleur17 (1 sur 1)

9 Comments

Un week-end à San Sebastian

Il y a plus d’un mois je me réveillais dans un sublime hôtel pour un weekend spécial gastronomie à San Sebastian avec Bouchra et Cyrielle. Pour l’occasion, nous avons eu le plaisir de dormir à l’Hôtel Maria Cristina Luxury Collection, un hôtel magnifique et d’une élégance incroyable avec un emplacement idéal, tout près de la baie de San Sébastian. Inutile de vous dire que ma chambre était quatre fois plus grande que mon appart, et le lit trois fois plus grand que moi ! Un vrai petit bonheur auquel on se fait vite ^^ Et oui, ce n’est pas tous les jours qu’on dort dans une telle suite avec terrasse face à la Rivière Urumea !

Par ailleurs, l’hôtel est doté d’un centre culinaire, le San Sebastian Food, qui permet aux clients de l’hôtel mais aussi externes, de suivre des cooking class autour de la gastronomie basque.

A notre arrivée le vendredi soir, nous avons fait un tour dans la ville pour déguster les fameux pintxos. Le beau temps n’était pas vraiment au rendez-vous, mais nous nous sommes bien régalées grâce à nos super guides Vanessa et Arantxa qui nous avait prévu un chouette itinéraire pour une première approche espagnole.

Après une douce nuit dans mon lit gigantesque, notre programme du samedi était bien chargé en gourmandises. Nous avons commencé la journée par un délicieux petit déjeuner à l’hôtel, avant de poursuivre par une cooking class à la San Sebastian Food avec notre chef. Au menu 6 recettes, toutes aussi délicieuses les unes que les autres. J’ai vraiment été étonnée et séduite par la qualité de la gastronomie espagnole. J’essayerais de vous refaire quelques recettes pour que vous puissiez vous plonger dans cet univers basque et en apprendre un peu plus sur leur cuisine.

Après le déjeuner, nous avons profité d’un peu de temps libre, non pas pour faire la sieste, même si j’étais bien tentée de retrouver mon lit de princesse … mais pour une petit balade sous le soleil de San Sebastian, en passant par la case shopping bien-sûr. Et oui, les soldes en Espagne, ça ne se loupe pas ! D’autant plus que le plus grand Zara du monde se trouve à San Sebastian … Il fallait bien éliminer les calories avalées depuis le début de la journée ^^

Après avoir vider la CB avec Bouchra, nous avons avons repris le chemin de l’hôtel pour prendre l’apéritif au Dry Bar avec le directeur de l’hôtel Stijn Oyen, qui nous a fait découvrir toute une déclinaison de cocktails à base de Martini : fraises, fruit de la passion, coco un vrai régal, à boire avec modération bien-sur ! Puis direction le restaurant Arzak, un restaurant familial, dirigé par Juan Mari épaulé de sa fille Elena. Ce restaurant 3 étoiles michelin propose une cuisine unique et savoureuse. Après avoir fait le tour de l’établissement, nous avons eu l’immense chance de manger à la table du chef dans les cuisines du restaurant. Une grande première pour moi, et une expérience dont je me souviendrai longtemps ! C’était incroyable, un vrai spectacle ! Nous avons été accueillies par Elena, qui nous a régalées du début à la fin. Un très bon dîner pour finir ce weekend de princesse …

Dimanche matin, après un petit tour à la salle de sport (et oui quand même, nous n’avons pas fait QUE manger) suivi d’un délicieux petit déjeuner au lit (il fallait reprendre des forces après le sport), c’était déjà l’heure des adieux à mon lit d’amour et ma belle terrasse … Autant vous dire qu’habituellement le weekend passe vite mais alors là, bien plus que ça !  Aujourd’hui, beaucoup de nostalgie en revoyant toutes ces photos sous la grisaille parisienne … Ce qui est sur, c’est que San Sebastian est une ville magnifique et très agréable, mon petit doigt me dit que je reviendrais très prochainement pour en voir un peu plus.

Un immense merci à l’Hôtel Mari Cristina, au groupe Starwood France, ainsi qu’à Lauriane, la reine des croquettes, & Vanessa et Arantxa pour ce grand bol d’air frais à San Sebastian !

Rendez-vous en bas de l’article pour toutes les bonnes adresses ! 🙂

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSCCooking Class – San Sebastian Food

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSCDry Bar – Hôtel Maria Cristina

SONY DSC

SONY DSCRestaurant Arzak – Juan Mari

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Les adresses que nous avons testées  : 

  •  Zeruko (Rue Pescadería) : Pintxos à tester la hoguera, Hamburguesa de txipi, Tomatito, queso de tetilla
  • Gandarias (Rue 31 de Agosto) : Txuleta con patatas fritas (côtelette de boeuf avec frites), pimientos de piquillo
  • La Viña (Rue 31 de Agosto) :  Pour déguster la meilleure tarte fromage de la ville, une véritable tuerie !
  • Arzak (Av Alcalde Elósegui, 273)
  • Hôtel Maria Cristina (República Argentina Kalea, 4)

& d’autres bonnes adresses que nous n’avons pas eu le temps tester :

  • Nestor (Rue Pescadería) : Pintxos
  • Atari (à côté de l´église Santa María) : Pour le fameux gin tonic très célèbre de San Sebastian
  • Ganbara (Rue San Jerónimo) : Pintxos
  • Casa Urola (Fermin Calbetón street) : Pintxos à tester Vieira en salsa ajoblanco – Coquille avec de la crème et ail et Champiñones con espuma de patata – Champignon avec de la mousse de pomme de terre
  • Borda Berri (Rue Fermin Calbetón) : A tester le Rissotto de Idiazábal – Risotto du fromage Idiazábal et Pulpo con membrillo – Poulpe avec du coing
  • Sta Lucia (rue puerto) : Pour les fameux churros

Signature

2 Comments

Hervé Rodriguez – Restaurant MaSa

 

A l’occasion du festival Taste of Paris, qui se tiendra du 11 au 14 février prochain, j’ai eu la chance de découvrir la cuisine du chef Hervé Rodriguez dans son restaurant MaSa à Boulogne-Billancourt.

Avant de vous en dire plus sur sa cuisine, quelques mots sur Taste .

Ce festival de la gastronomie né à Londres en 2004 permet d’offrir une expérience unique à tous les amoureux de la gastronomie, à l’échelle internationale.

Taste of Paris accueillera les chefs les plus pointus du moment. Ainsi, pendant 4 jours, vous pourrez goûter à des plats d’exception au cœur du Grand Palais. Et d’ailleurs 5 d’entre vous auront la chance de remporter une entrée gratuite. Pour cela rendez-vous sur mon compte instagram.

Parlons peu, parlons bien, revenons à notre chef.  C’est en observant son oncle à Mont-de-Marsan, dès son plus jeune âge, que la vocation d’Hervé est née. Lycée hôtelier, CAP, BEP, BP, il suit le chemin classique du métier de cuisinier. Après avoir fait  ses preuves dans de nombreux restaurants, Jean Crotet, Lameloise, … C’est à 24ans, lorsqu’il rencontre sa femme à Dijon, qu’Hervé devient chef de son propre restaurant, grâce à son beau-père, chef étoilé reconnu.

Peu de temps après, il part s’installer à Lyon, où il commence à créer une cuisine plus personnelle et créative à la « Mère Bourgeois ». En 2011 il débarque à Paris, avenue de Villiers puis enfin à Boulogne Billancourt, au restaurant MaSa.

MaSa c’est tout simplement le nom que lui avait attribué l’ancien directeur du guide Michelin, Jean-François Mesplède « Manipulateur de saveurs » et qui reflète très bien la personnalité du chef.

Dans ce restaurant à la fois intime et chaleureux, Hervé casse les codes de la gastronomie française, où la création excelle sans excès.

De ces nombreux voyages, il s’inspire et crée sans cesse. Tous les jours, Hervé renouvelle sa carte selon les arrivages du matin. Pas de carte écrite.

Lors du festival vous pourrez déguster :

–       l’œuf parfait mayo, crumble de truffes

–       le phô de homard, pork flock, carabineros, bois de Cassis

–       MaSa ‘Snickers

Alors rendez-vous du 11 au 14 fevrier pour faire le plein de gourmandises ! 😀

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Signature

Bonne adresse # Garopapilles, l’alliance entre mets et vin

La semaine dernière, j’ai eu la chance de tester Garopapilles, un restaurant-bar à vins, loin du quartier bobo à Bordeaux.

Un véritable voyage culinaire, dans une ambiance scandinave et épurée.

Plus d’infos ici.

Garopapilles
62 rue de Abbé de l’Epée
33000 Bordeaux
09.72.45.55.36

Ouvert du mardi au vendredi de 12h15 à 14h00
Ouvert le jeudi et vendredi de 19h30 à 21h00

Crédit photos : Sarah Babineau

900x675xGaropapilles-LMC-1.jpg.pagespeed.ic.n7TSu18zeS 1000x667xGaropapilles-LMC-12.jpg.pagespeed.ic.DWQzU-Kovb 900x675xGaropapilles-LMC-5.jpg.pagespeed.ic.YEVlG4eJxB 1000x667xGaropapilles-LMC-6.jpg.pagespeed.ic.oKZTlSDDCN 900x675xGaropapilles-LMC-7.jpg.pagespeed.ic.Ii3XATpNk8 1000x667xGaropapilles-LMC-8.jpg.pagespeed.ic.0IaWr_gpTG 1000x667xGaropapilles-LMC-9.jpg.pagespeed.ic.FHzqKujE3f 1000x667xGaropapilles-LMC-10.jpg.pagespeed.ic.UChfBNARKY 1000x667xGaropapilles-LMC-2.jpg.pagespeed.ic.nPHIan0F68 1000x667xGaropapilles-LMC-3.jpg.pagespeed.ic.h-klAWbzN4Signature

Bonne adresse # Le Potager des Halles, un coin de verdure dans la capitale des Gaules

Face à la fresque des Lyonnais, le restaurant de Franck et Mai Delhoum nous transporte dans un petit coin de verdure. Ici, le chef travaille saveurs et textures et propose tous les jours une cuisine gastronomique avec des idées audacieuses pour régaler nos papilles.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Le Potager des Halles
3 Rue de la Martinière, 69001 Lyon
Tél. 04 72 00 24 84
Du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30
Découvrez le menu du jour sur leur page Facebook

900x602xbistrot-potager-08.jpg.pagespeed.ic.zzBWMUo7eK 900x602xbistrot-potager-02.jpg.pagespeed.ic.ln9_BjLJb_ 900x602xbistrot-potager-06.jpg.pagespeed.ic.faix7UQSue 900x602xbistrot-potager-07.jpg.pagespeed.ic.V-VdcDTBqb

2 Comments

Connexion

Entrez-ici vos informations pour vous connecter à votre compte.

Mot de passe perdu

Entrez votre email pour réinitialiser votre mot de passe.

Inscription

Je n'ai pas encore de compte :

J'ai déjà un compte :

Inscription

Un e-mail contenant votre mot de passe vous sera envoyé suite à votre inscription.